Making-of / les coulisses de l'info

Mot-clé - Turquie

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 28 août 2015

« Ceux qui ont eu de la chance »

Des migrants consultent leurs téléphones portables après être arrivés en bateau pneumatique sur l'île grecque de Kos depuis la Turquie voisine, le 12 août 2015 (AFP / Angelos Tzortzinis)
Des migrants consultent leurs téléphones portables après être arrivés en bateau pneumatique sur l'île grecque de Kos depuis la Turquie voisine, le 12 août 2015 (AFP / Angelos Tzortzinis)

(AFP / Angelos Tzortzinis)


« Il est quatre heures du matin sur l’île grecque de Kos. Les étoiles brillent dans le ciel de velours et la mer Egée est parfaitement calme. Quelques journalistes attendent en silence sur la plage, cette improbable ligne de front de la pire crise migratoire que l’Europe ait connue depuis la Seconde guerre mondiale ».

Pendant trois ans, la journaliste Serene Assir a couvert la guerre en Syrie depuis le bureau de l'AFP à Beyrouth, avant d'être mutée à Paris il y a quelques mois. En août, elle a passé plusieurs jours à Kos où elle a retrouvé les victimes de ce conflit, devenus des réfugiés en quête du salut et d'une vie meilleure en Europe.


Lire la suite

lundi 15 juin 2015

Fuir la Syrie par le trou d’une aiguille

Des Syriens fuyant les combats entre le groupe Etat islamique et les forces kurdes à Tall Abyad franchissent la clôture frontalière pour se réfugier en Turquie, le 14 juin 2015 (AFP / Bülent Kiliç)
Des Syriens fuyant les combats entre le groupe Etat islamique et les forces kurdes à Tall Abyad franchissent la clôture frontalière pour se réfugier en Turquie, le 14 juin 2015 (AFP / Bülent Kiliç)

(AFP / Bülent Kiliç)


Des Syriens fuyant les combats entre le groupe Etat islamique et les forces kurdes dans la ville de Tall Abyad passent en force en Turquie après avoir percé un trou dans la clôture frontalière, le 14 juin.

« Cela fait quatre ans que je photographie les réfugiés syriens à la frontière », raconte l'auteur de cette image, le photographe de l'AFP Bülent Kiliç. « J’ai assisté à la bataille de Kobané qui avait provoqué l’exode de 200.000 personnes. Mais cette fois, c’est différent. Je n’avais encore jamais vu une chose pareille, des milliers de personnes qui fuient désespérément leur pays à travers une brèche aussi exiguë. Je n’ai pas le temps de parler avec ces gens, mais je peux voir la peur dans leurs yeux. Ils crient, ils se bousculent. Les familles font des efforts désespérés pour rester groupées, pour ne pas perdre un enfant dans la cohue... »


Lire la suite

vendredi 5 juin 2015

Histoire de deux hommes forts

Vladimir Poutine lors d'un discours au ministère de l'Intérieur à Moscou en avril 2015, et Recep Tayyip Erdogan lors d'une cérémonie à Kars en mars 2015 (AFP / Ria Novosti / Alexei Druzhinin - AFP / Presidential Press Office / Kayhan Ozer)
Vladimir Poutine lors d'un discours au ministère de l'Intérieur à Moscou en avril 2015, et Recep Tayyip Erdogan lors d'une cérémonie à Kars en mars 2015 (AFP / Ria Novosti / Alexei Druzhinin - AFP / Presidential Press Office / Kayhan Ozer)

(AFP / Ria Novosti / Alexei Druzhinin et AFP / Presidential Press Office / Kayhan Ozer)


« Quand je suis arrivé en Turquie, il y a moins d’un an, je m’attendais à une expérience très différente de celle que j’avais vécue pendant cinq ans dans la Russie de Poutine, depuis la guerre en Géorgie jusqu’au conflit en Ukraine et l’annexion de la Crimée », écrit Stuart Williams, ancien correspondant de l'AFP à Moscou devenu numéro deux du bureau d'Istanbul. « Et il est vrai que les différences sont très marquées entre la Turquie réellement démocratique et le système politique plus autoritaire de la Russie. Pourtant, plus je vis ici, plus je suis frappé par les similitudes croissantes entre la Turquie et la Russie du tout début du 21ème siècle. Les parallèles sont à la fois troublants et fascinants. »


Lire la suite

vendredi 10 avril 2015

L’âme d’Istanbul au fil de l’eau

Un ferry quitte le port de Kadikoy, en mai 2014 (AFP / Bulent Kilic)
Un ferry quitte le port de Kadikoy, en mai 2014 (AFP / Bulent Kilic)

(Photo: AFP / Bülent Kiliç)


« Chaque habitant d’Istanbul a encore son endroit de prédilection, celui qui incarne à ses yeux toute l’âme de la ville  », écrit Stuart Williams, correspondant de l'AFP dans la métropole turque. « Pour les uns, ce sont les fontaines du palais de Topkapi. Pour les autres, c’est le labyrinthe de ruelles dans les collines qui surplombent la Corne d’or. Pour d’autres encore, c’est la quiétude qui règne sous les dômes des grandes mosquées ottomanes. »

« Quant à moi, là où je sens le mieux l’âme d’Istanbul, c’est sur l’eau, quand je suis à bord d’un des nombreux ferries qui parcourent le Bosphore. »


Lire la suite

vendredi 27 mars 2015

Retour à Kobané

Dans les ruines de Kobané, le 25 mars 2015 (AFP / Yasin Akgul)
Dans les ruines de Kobané, le 25 mars 2015 (AFP / Yasin Akgul)

(AFP / Yasin Akgül )


En janvier, la ville syrienne de Kobané était reconquise par les combattants kurdes après quatre mois de combats acharnés contre l'organisation Etat islamique. Depuis, la vie reprend timidement ses droits au milieu des décombres. Le photographe Yasin Akgül, qui a suivi la féroce bataille contre les jihadistes ainsi que la libération de la ville, est retourné dans Kobané ravagée où quelque 5.000 personnes sont déjà revenues et vivent dans des conditions plus que précaires.


Lire la suite

jeudi 12 février 2015

Bülent Kiliç : de Taksim à Kobané

Une jeune manifestante blessée lors d'affrontements à Istanbul, le 12 mars 2014 (AFP / Bulent Kilic)
Une jeune manifestante blessée lors d'affrontements à Istanbul, le 12 mars 2014 (AFP / Bulent Kilic)

(AFP / Bülent Kiliç)


Le photographe turc de l’AFP Bülent Kiliç a remporté le 12 février deux prix du prestigieux concours de photojournalisme World Press Photo 2015, dont la principale récompense est allée au Danois Mads Nissen pour une image d'un couple homosexuel en Russie. Bülent a gagné le 1er prix de la catégorie "Spot News" pour cette photo d’une jeune femme qui venait d'être blessée lors d'affrontements entre police et manifestants à Istanbul en mars 2014. Il a aussi remporté le 3ème prix dans cette catégorie pour une image d'une frappe aérienne contre une position du groupe de l'Etat islamique à Kobané, en Syrie, en octobre 2014.


Lire la suite

mercredi 28 janvier 2015

Dans Kobané libérée

Un combattant kurde et son fils dans le centre de Kobané libérée, le 28 janvier 2015 (AFP / Bulent Kilic)
Un combattant kurde et son fils dans le centre de Kobané libérée, le 28 janvier 2015 (AFP / Bulent Kilic)

(AFP / Bülent Kiliç)


Le 28 janvier, le photographe de l'AFP Bülent Kiliç est parmi les premiers journalistes à pouvoir se rendre dans le centre de la ville syrienne de Kobané, qui vient d'être libérée par les combattants kurdes après quatre mois de féroces combats contre les djihadistes de l'Etat islamique. Voici son témoignage.



Lire la suite

jeudi 1 janvier 2015

Quand la grâce émerge du chaos

(c) AFP - 2015
(c) AFP - 2015

(AFP)


Quand la grâce émerge du chaos


Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP ont raconté chaque jour, du 24 au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique. Voici l'ensemble de leurs textes.

Merci de votre fidélité, heureuse année 2015 à tous, et à très bientôt sur notre site !


Lire la suite

mercredi 31 décembre 2014

Retour dans le monde des vivants

Un rescapé de l'accident dans la mine de Manisa et son père, le 13 mai 2014 (AFP / Bulent Kilic)
Un rescapé de l'accident dans la mine de Manisa et son père, le 13 mai 2014 (AFP / Bulent Kilic)

(AFP / Bulent Kilic)


Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

Dernière livraison de la série : un père retrouve son fils, miraculé d'un des plus graves accidents miniers de l'histoire de la Turquie, dans la soirée du 13 mai à Soma, dans le sud du pays. Une image et un récit signés Bülent Kiliç, élu "photographe d'agence de l'année 2014" par Time Magazine et par The Guardian pour l'ensemble de son remarquable travail en Turquie, en Ukraine et en Syrie.


Lire la suite

vendredi 24 octobre 2014

Frappe en direct à Kobané

Frappe aérienne sur la colline de Tilsehir tenue par le groupe Etat islamique près de Kobané, en Syrie, le 23 octobre 2014 (AFP / Bulent Kilic)
Frappe aérienne sur la colline de Tilsehir tenue par le groupe Etat islamique près de Kobané, en Syrie, le 23 octobre 2014 (AFP / Bulent Kilic)

(AFP / Bülent Kiliç)


Un raid aérien frappe dans l'après-midi du 23 octobre la colline de Tilsehir, à l'ouest de la ville syrienne de Kobané, tenue jusque-là par les combattants du groupe Etat islamique qui y avaient planté leur drapeau noir. Le reporter vidéo de l'AFP Mostafa Abulezz raconte comment il a filmé cette scène impressionnante depuis l'autre côté de la frontière turque.


Lire la suite

mardi 7 octobre 2014

Drapeau noir sur Kobané

Des combattants du groupe Etat islamique se tiennent à côté d'un drapeau de leur organisation au sommet d'une colline surplombant Kobané, le 6 octobre 2014 (AFP / Aris Messinis)
Des combattants du groupe Etat islamique se tiennent à côté d'un drapeau de leur organisation au sommet d'une colline surplombant Kobané, le 6 octobre 2014 (AFP / Aris Messinis)

(AFP / Aris Messinis)


Des combattants montent la garde, sous le drapeau noir du groupe Etat islamique, au sommet d’une colline à l’est de la ville de Kobané, en Syrie. Cette image a été prise le lundi 6 octobre en début d’après-midi par le photographe de l’AFP Aris Messinis depuis le village turc de Mürșitpinar, juste de l’autre côté de la frontière. Sa composition étrange, et notamment le fait que les silhouettes des militants aient l’air disproportionnées par rapport aux autres éléments de la scène, a soulevé des doutes chez certains clients de l’AFP qui ont appelé l’agence pour s’assurer qu'elle est authentique.

Elle l'est. Voici les explications.


Lire la suite

lundi 6 octobre 2014

La guerre à la frontière, aux frontières de la guerre...

Une Kurde de Syrie se protège d'une tempête de poussière dans le village turc de Swedi, d'où elle observe les combats dans la Syrie voisine, le 24 septembre 2014 (AFP / Bulent Kilic)
Une Kurde de Syrie se protège d'une tempête de poussière dans le village turc de Swedi, d'où elle observe les combats dans la Syrie voisine, le 24 septembre 2014 (AFP / Bulent Kilic)

(AFP / Bulent Kilic)


Fin septembre, le directeur de l'AFP en Turquie Philippe Alfroy passe plusieurs jours à la frontière syrienne, à observer les combats qui, à quelques centaines de mètres, opposent les peshmergas à l'organisation Etat islamique pour la prise de Kobané, la troisième ville kurde de Syrie, et à interroger les civils qui fuient massivement l'avancée des jihadistes.

« Tous me débitent la même histoire », écrit-il. « Les égorgements, les viols, les villages détruits. Dans ce flot de paroles, je suis un peu noyé. Devant ces récits froids, presque cliniques, je m'interroge. Qui a vraiment vu quoi ? Lequel de ces témoins a aperçu le couteau d'un jihadiste en train de trancher une gorge ? Lequel d'entre eux se contente-t-il de relayer des histoires de seconde main ? Difficile à dire. »

« Les yeux dans les yeux, je ne m'accorde pas le droit de juger de la véracité de leur expérience. De ce qu'ils ont vu ou pas vu. Mais je peux témoigner de leur peur. Sans intermédiaire. »

Lire la suite

mercredi 21 mai 2014

« Traîtresse » en Turquie

Près de la mine de Soma, le 16 mai 2014 (AFP / Bülent Kilic)
Près de la mine de Soma, le 16 mai 2014 (AFP / Bülent Kilic)

(AFP / Bülent Kiliç)


« T'es une femme, dégage avant que je ne m'énerve ! »

Nous sommes à Soma, en Turquie, trois jours après un terrible accident qui a coûté la vie à 301 personnes dans une mine de charbon. Une ville traditionnelle, encerclée de petits villages, qui n'a jamais vu autant d'étrangers déferler. Cette menace est proférée par le fils d’un manifestant que la journaliste de l'AFP Ambre Tosunoglu a le malheur d’essayer d’interroger…

« Française d’origine turque, je suis tiraillée ici : d’un côté j’ai la chance de comprendre tout ce qui se passe et de pouvoir communiquer. Mais de l’autre je me prends de plein fouet toutes les critiques contre "les médias étrangers" qui dénigrent la Turquie… et contre le fait d’être une femme. »

(Photo: AFP / Bülent Kilic)


Lire la suite

jeudi 13 mars 2014

Poussée de fièvre en Turquie

Affrontements à Kadikoy, sur la rive anatolienne d'Istanbul, le 11 mars 2014 (AFP / Bulent Kilic)
Affrontements à Kadikoy, sur la rive anatolienne d'Istanbul, le 11 mars 2014 (AFP / Bulent Kilic)

(AFP / Bulent Kilic)


« Au moindre problème, ça repart. Une crise chasse l’autre, la situation est très tendue » explique Philippe Alfroy, le chef du bureau de l’AFP à Istanbul. Cette semaine, c’est la mort d’un jeune de 15 ans, grièvement blessé par la police en juin et qui se trouvait depuis dans le coma, qui met le feu dans une trentaine de villes turques, dont Istanbul et la capitale, Ankara.

(Photo: AFP / Bulent Kilic)


Lire la suite

mardi 5 novembre 2013

A Istanbul, la faim des réfugiés syriens

Des réfugiés syriens se précipitent sur des épis de maïs distribués par une bénévole dans un parc d'Istanbul, le 3 novembre 2013 (AFP / Bülent Kilic)
Des réfugiés syriens se précipitent sur des épis de maïs distribués par une bénévole dans un parc d'Istanbul, le 3 novembre 2013 (AFP / Bülent Kilic)

(AFP /Bülent Kiliç)


Des enfants réfugiés syriens se bousculent pour s'emparer des épis de maïs offerts par une habitante du quartier dans un parc d'Istanbul, dimanche 3 novembre. Environ 150 malheureux s'entassent dans ce parc sans eau courante et sans sanitaires, vivant de la charité des Stambouliotes, raconte Bülent Kilic, l'auteur de cette image. Plus de 600.000 Syriens ayant fui la guerre dans leur pays se trouvent actuellement en Turquie, une situation de plus en plus problématique pour les autorités du pays.


Lire la suite