Ben Johnson au Stade olympique de Séoul, le 24 septembre 1988 et le 24 septembre 2013 (AFP / Romeo Gacad / Kim Doo-Ho)
Ben Johnson au Stade olympique de Séoul, le 24 septembre 1988 et le 24 septembre 2013 (AFP / Romeo Gacad / Kim Doo-Ho)

(AFP / Nom du photographe)


Vingt-cinq ans jour pour jour séparent ces deux images. Le 24 septembre 1988, le Canadien Ben Johnson s'impose face à l'Américain Carl Lewis dans la finale du 100 mètres des jeux Olympiques de Séoul et bat le record du monde avec un incroyable temps de 9'79. Contrôlé positif aux stéroïdes anabolisants, il devra rendre sa médaille trois jours plus tard. "Je pensais avoir capturé le moment le plus incroyable de la vie de Ben Johnson", raconte le photographe de l'AFP Romeo Gacad. "Mais en fait, cette image est devenue un symbole de la tricherie".

Le 24 septembre 2013, Ben Johnson effectue le même geste de victoire au même endroit. Mais cette fois pour dénoncer le dopage dans l'athlétisme, un fléau dont il demeure, depuis ces jeux de Séoul, un des symboles...

(Photos: AFP / Romeo Gacad / Kim Doo-Ho)