Making-of / les coulisses de l'info

Mot-clé - Grèce

Fil des billets

jeudi 7 janvier 2016

La tragédie des réfugiés, vue par les journalistes de l'AFP

Une fillette pleure avec son biberon à la main en arrivant à Lesbos, fin octobre. (AFP/Aris Messinis)
Une fillette pleure avec son biberon à la main en arrivant à Lesbos, fin octobre. (AFP/Aris Messinis)

(AFP /Aris Messinis)


Notre blog Making-of et son équivalent anglais, Correspondent, publient régulièrement des articles sur les crises migratoires dans le monde. Ces textes donnent au public un aperçu de la relation souvent très spéciale qui peut se nouer entre un journaliste et les réfugiés dont il est chargé de couvrir le périple. De la Grèce à la Birmanie, du Mexique au Sahel, voici une compilation de tout ce que nous avons publié sur le sujet depuis plus d'un an.


Lire la suite

mercredi 30 décembre 2015

Les 15 articles les plus lus en 2015 sur Making-of

© AFP - 2015
© AFP - 2015

(AFP)


Lisez ou relisez les quinze articles les plus consultés sur notre blog en 2015, un classement naturellement dominé par les événements-phares de l'année en Europe qu'ont été les attentats à Paris et la crise migratoire.

Nous souhaitons à toutes nos lectrices et à tous nos lecteurs une bonne année 2016.



Lire la suite

Travailler dans l'ombre pour éclairer le monde

Une enfant se fait retirer son gilet de sauvetage à son arrivée à Kos, le 13 août 2015 (AFP / Angelos Tzortzinis)
Une enfant se fait retirer son gilet de sauvetage à son arrivée à Kos, le 13 août 2015 (AFP / Angelos Tzortzinis)

(AFP / Angelos Tzortzinis)


Le photographe pigiste grec Angelos Tzortzinis, 31 ans, qui travaille pour l’AFP depuis 2007, est le lauréat 2015 du prix du magazine américain Time récompensant le meilleur photographe d’agence de l’année, pour son travail en Grèce sur la crise économique et celle des migrants. Il cultive la discrétion à titre personnel, mais a à cœur de mettre ses sujets dans la lumière, dans tous les sens du terme…

Son témoignage clôt l'année 2015 pour le blog Making-of. Nous souhaitons une très heureuse année 2016 à tous nos lecteurs.


Lire la suite

mardi 10 novembre 2015

Scenes de guerre en zone de paix

Des enfants se blottissent sous des couvertures de survie après leur arrivée à Lesbos en octobre. (AFP/Aris Messinis)
Des enfants se blottissent sous des couvertures de survie après leur arrivée à Lesbos en octobre. (AFP/Aris Messinis)

(AFP /Aris Messinis)



Responsable photo de l'AFP en Grèce, Aris Messinis sait ce que c'est que la guerre. Il a couvert des conflits en Syrie et en Libye. Il a côtoyé la souffrance et la mort. Mais il est plus touché encore par le spectacle des migrants qui affluent sur les côtes grecques par milliers. "On n'est pas en zone de guerre. On travaille en zone de paix... pourtant la souffrance ne diffère pas de celle qu'on rencontre dans une guerre. Savoir que ce n’est pas le cas rend les choses encore bien plus émotionnelles. Et beaucoup plus douloureuses ».


Lire la suite

vendredi 4 septembre 2015

Longue marche vers l’incertitude (1)

Des réfugiés syriens traversent la frontière serbo-hongroise le long d'une voie de chemin de fer, le 1er septembre 2015 (AFP / Aris Messinis)
Des réfugiés syriens traversent la frontière serbo-hongroise le long d'une voie de chemin de fer, le 1er septembre 2015 (AFP / Aris Messinis)

(AFP / Aris Messinis)


« Plus de 350.000 personnes fuyant la guerre et la misère ont frappé aux portes de l’Union européenne depuis le début de 2015 après avoir souvent mis leurs vies en danger à bord d’embarcations de fortune en Méditerranée ou en mer Egée », écrit la journaliste de l'AFP Serene Assir. « Beaucoup se sont endettés auprès de leurs proches ou ont vendu tous leurs biens pour se lancer dans ce dangereux périple. Ils ont dû affronter escrocs et passeurs sans vergogne ; ils ont marché des jours entiers sous un soleil harassant, ont passé de courtes nuits dans le froid, se sont heurtés aux barbelés et parfois aux brutalités policières avant d’atteindre l’Autriche, l’Allemagne ou un autre pays d’Europe du nord où un avenir incertain les attend.»

« Après avoir couvert l’arrivée des réfugiés dans les îles grecques depuis les côtes turques, l’AFP a envoyé une équipe de trois journalistes suivre la suite de leur périple, le long de la route des Balkans. Ceci est le journal de notre voyage qui a démarré à la frontière gréco-macédonienne et qui, nous l’espérons, nous conduira jusqu’en Allemagne.»

Lire la suite

vendredi 28 août 2015

« Ceux qui ont eu de la chance »

Des migrants consultent leurs téléphones portables après être arrivés en bateau pneumatique sur l'île grecque de Kos depuis la Turquie voisine, le 12 août 2015 (AFP / Angelos Tzortzinis)
Des migrants consultent leurs téléphones portables après être arrivés en bateau pneumatique sur l'île grecque de Kos depuis la Turquie voisine, le 12 août 2015 (AFP / Angelos Tzortzinis)

(AFP / Angelos Tzortzinis)


« Il est quatre heures du matin sur l’île grecque de Kos. Les étoiles brillent dans le ciel de velours et la mer Egée est parfaitement calme. Quelques journalistes attendent en silence sur la plage, cette improbable ligne de front de la pire crise migratoire que l’Europe ait connue depuis la Seconde guerre mondiale ».

Pendant trois ans, la journaliste Serene Assir a couvert la guerre en Syrie depuis le bureau de l'AFP à Beyrouth, avant d'être mutée à Paris il y a quelques mois. En août, elle a passé plusieurs jours à Kos où elle a retrouvé les victimes de ce conflit, devenus des réfugiés en quête du salut et d'une vie meilleure en Europe.


Lire la suite

mardi 7 juillet 2015

L'homme qui pleure

Giorgos Chatzifotiadis, un retraité Grec, pleure devant une agence de la banque nationale à Thessalonique le 3 juillet, 2015 (AFP PHOTO /SAKIS MITROLIDIS) Giorgos Chatzifotiadis, un retraité Grec, pleure devant une agence de la banque nationale à Thessalonique le 3 juillet, 2015 (AFP PHOTO /SAKIS MITROLIDIS)

(AFP Photo / Sakis Mitrolidis)


"J'étais sur le point de partir lorsqu'un homme est sorti de l'agence, criant et faisant de grands gestes," raconte le photographe de l'AFP Sakis Mitrolidis. "Il avait à la main un livret d'épargne et sa carte d'identité. J'ai immédiatement saisi mon appareil et j'ai commencé à prendre des photos. Après quelques secondes, le pauvre homme s'est effondré et a fondu en larmes."

"Certains ont suggéré que cette image était LA photo qui symbolise la crise grecque. Je ne le vois pas ainsi. Je crois qu'elle raconte une partie de l'histoire."

Lire la suite

jeudi 2 juillet 2015

La course au cash des retraités grecs

Des retraités font la queue devant la Banque nationale de Grèce à Athènes pour retirer du liquide, le 1er juillet 2015 (AFP / Aris Messinis)
Des retraités font la queue devant la Banque nationale de Grèce à Athènes pour retirer du liquide, le 1er juillet 2015 (AFP / Aris Messinis)

(AFP / Aris Messinis)


« Quand le gouvernement grec décide de rouvrir les banques pour trois jours pour que les personnes âgées ne disposant pas de carte de crédit puissent retirer de l’argent liquide, nous savons tout de suite que nous allons assister à des choses plutôt moches », raconte Aris Messinis, photographe de l'AFP à Athènes. « Des gens qui se poussent les uns les autres, qui hurlent sur de malheureux employés de banque... En six longues années de crise, nous avons vu ce genre de scène un nombre incalculable de fois. C’est triste. Mais c’est la réalité, et notre travail consiste à la montrer.»


Lire la suite

jeudi 11 juin 2015

Pédaler vers une vie meilleure

Des migrants en route vers le frontière serbe passent à vélo près de Veles, en Macédoine, le 9 juin 2015 (AFP / Robert Atanasovski)
Des migrants en route vers le frontière serbe passent à vélo près de Veles, en Macédoine, le 9 juin 2015 (AFP / Robert Atanasovski)

(AFP / Robert Atanasovski)


« En Macédoine, les migrants illégaux qui se dirigent vers le nord et l'Union européenne n'ont pas le droit d'utiliser les transports en commun », raconte le photographe basé à Skopje Robert Atanasovski. « Les autorités interdisent aux compagnies de train ou d’autocar de leur vendre des billets. En revanche, elles tolèrent la marche à pied. Cela n’a aucune logique, mais cette situation découle surtout des lacunes et du caractère confus de la législation. »

« Récemment, j’ai lu dans les journaux locaux que certains de ces migrants avaient trouvé un moyen original - et toléré par la police - d’accélérer leur traversée de la Macédoine : le vélo. Cela a éveillé ma curiosité et je suis parti à leur rencontre. »


Lire la suite

mardi 5 juin 2012

Histoire de deux crises

Heurts devant le Parlement grec pendant la grève générale du 7 février 2012 (Photo: AFP / Aris Messinis)
Heurts devant le Parlement grec pendant la grève générale du 7 février 2012 (Photo: AFP / Aris Messinis)

(AFP / Aris Messinis)


Manifestation de mineurs contre les coupures des subventions gouvernementales au secteur à Madrid, le 31 mai 2012 (Photo: AFP / Pierre-Philippe Marcou)

(AFP / Pierre-Philippe Marcou)


Correspondant de l'AFP en Espagne, Roland Lloyd-Parry est envoyé en renfort Grèce pour couvrir la crise après l'élection législative de mai.  « C’est bien que tu viennes à Athènes », lui dit un collègue. « Comme ça tu peux comparer les deux crises ! » Pas si facile, pourtant...


Lire la suite

mercredi 2 mai 2012

Les murs qui parlent d'Athènes

IMG00757_m.jpg
IMG00757_m.jpg

(Photo: Isabel Malsang)


Les murs d'Athenes, plaqués de marbres polis ou effrités et écaillés par manque d'entretien, ne racontent pas seulement sa glorieuse antiquité. Ils parlent du présent, des crises qui s'empilent, certains avec un humour très noir, mais aussi une créativité féroce qui explose a l'air libre. Promenade en images dans la capitale grecque, côté graffiti, par Isabel Malsang, directrice du bureau de l'AFP à Athènes.


Lire la suite