Making-of / les coulisses de l'info

Mot-clé - Espagne

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 30 septembre 2014

Les indignés de Hong Kong

Gaz lacrymogènes pendant une manifestation pro-démocratie à Hong Kong, le 28 septembre 2014 (AFP / Xaume Olleros)
Gaz lacrymogènes pendant une manifestation pro-démocratie à Hong Kong, le 28 septembre 2014 (AFP / Xaume Olleros)

(AFP / Xaume Olleros)


« Il y a quatre ans, j’ai couvert les manifestations du mouvement des "Indignés" au plus fort de la crise économique en Espagne », raconte Xaume Olleros, photojournaliste espagnol indépendant qui collabore avec l'AFP à Hong Kong . « Le mouvement pro-démocratique de Hong Kong, qui exige les réformes politiques promises après la rétrocession à la Chine de l'ancienne colonie britannique en 1997, ressemble beaucoup à celui des Indignados : des gens qui tout à coup se réveillent, se demandent pourquoi ils ont dormi si longtemps et qui se précipitent dans la rue pour crier leur colère, en entraînant des tas d’autres gens dans leur sillage.»

« Sauf que personne n’avait jamais imaginé que ce genre de chose pourrait un jour se produire à Hong Kong…»


Lire la suite

mercredi 11 juin 2014

Le bruit de l'hélicoptère, le silence de l'aéroport

Queue devant une agence pour l'emploi de Burgos, en février 2013 (AFP / César Manso)
Queue devant une agence pour l'emploi de Burgos, en février 2013 (AFP / César Manso)

(AFP / César Manso)

"J'ai passé quatre ans à Madrid. Quand je suis arrivée, le chômage venait de passer la barre des 20%, un choc pour le pays. Quand je repartirai en juillet, il devrait être encore autour de 26%, un record historique, et c'est un peu comme si tout le monde s'y était résigné", écrit Katell Abiven, qui quitte l'Espagne pour rejoindre un nouveau poste en Amérique latine. "Et même si aujourd'hui on parle de reprise, ces quatre années ont d'abord été des années de crise, que je pourrais résumer en quelques sons et images"...

(Photo: capture d'écran)


Lire la suite

mercredi 16 avril 2014

Quatre lunes de sang

Une combinaison de dix images montre la lune dans différentes phases de l'éclipse du 15 avril 2014 à Tenerife, aux Canaries (AFP / Désirée Martin)
Une combinaison de dix images montre la lune dans différentes phases de l'éclipse du 15 avril 2014 à Tenerife, aux Canaries (AFP / Désirée Martin)

(AFP / Desiree Martin)


Les astronomes appellent ça une « tétrade ». En Espagne, le phénomène est connu sous le nom de « cuatro lunas de sangre » (« quatre lunes de sang ») : c’est une série relativement rare de quatre éclipses de lune totales, intervenant à six mois d’intervalle, qui doit avoir lieu entre 2014 et 2015. La première de ces éclipses s’est déroulée le 15 avril.

Désirée Martin, photojournaliste travaillant pour l'AFP dans l'archipel espagnol des Canaries, raconte comment elle a pris cette série d'images dans le cadre magnifique du Parc national du Teide.

(Photo: AFP / Désirée Martin)


Lire la suite

mardi 8 octobre 2013

Nature en fureur

Eruption du volcan Puyehue, au sud du Chili, le 5 juin 2011 (AFP / Claudio Santana)
Eruption du volcan Puyehue, au sud du Chili, le 5 juin 2011 (AFP / Claudio Santana)

(AFP / Claudio Santana)


Un nuage de cendres s'élève au-dessus du valcan Puyehue, dans le sud du Chili, le 5 juin 2011. «C’est un moment incroyable», raconte Claudio Santana, le photographe de l’AFP auteur de cette image. «Et puis soudain je me suis dit qu’un géant s’était emparé du ciel et l’avait enflammé, un avant-goût d’Apocalypse»…

L’éruption du Puyehue après cinquante ans de sommeil avait forcé l’évacuation d’environ 3.500 personnes et le nuage de cendres avait semé le chaos dans le trafic aérien dans tout l’hémisphère sud. La photo de Claudio Santana a été choisie pour la couverture du livre «La nature en fureur», qui vient de sortir aux éditions Gallimard en collaboration avec l’AFP.

(Photo: AFP / Claudio Santana)


Lire la suite

mardi 27 août 2013

Chasseur d'incendies

Incendie de forêt à Culadero, en Galice, le 24 août 2013 (photo: AFP / Pedro Armestre)
Incendie de forêt à Culadero, en Galice, le 24 août 2013 (photo: AFP / Pedro Armestre)

(AFP / Pedro Armestre)


Un coup de vent soulève une nuée de brindilles incandescentes pendant un incendie de forêt près d'Ourense, dans le nord-ouest de l'Espagne, le 24 août 2013. Cette image a été prise par Pedro Armestre, photographe indépendant qui travaille régulièrement pour l'AFP, et seul journaliste d'Espagne à s'être spécialisé dans les incendies de forêt. Un travail qui, depuis onze ans, l'amène au cœur des feux les plus violents, vêtu de la même tenue de protection que les pompiers qu'il suit en permanence, doté des mêmes réflexes pour prédire la direction des flammes et trouver, si nécessaire, le chemin de la fuite.

«Mes amis me comparent en rigolant aux "chasseurs de tornades" américains», dit Pedro Armestre. «Dans ces moments, j’ai toujours l’impression que le feu est un animal sauvage qui fuit devant un prédateur: il court dans une direction, puis brusquement il change de trajectoire, il feinte pour ne pas tomber dans les griffes des pompiers…»


Lire la suite

mercredi 24 juillet 2013

Sumorrida

Le matador espagnol Oliva Soto pendant une corrida de la San Fermín à Pampelune, en juillet 2012 (photo: AFP / Rafa Rivas)
Le matador espagnol Oliva Soto pendant une corrida de la San Fermín à Pampelune, en juillet 2012 (photo: AFP / Rafa Rivas) Combat de sumo à Hong Kong, en octobre 2012 (photo: AFP / Richard A Brooks)

(AFP / Rafa Rivas - Richard A Brook)


Quel rapport entre le sumo et la corrida? A priori, aucun. La mort ─ physique ─ n'est pas au rendez-vous des «arènes japonaises». Le sang et le soleil non plus. Mais à y regarder de plus près...

Rites, codes, couleurs, cérémonie, puissance des corps et des sentiments: Jacques Lhuillery, directeur du bureau de l'AFP à Tokyo et ancien correspondant à Madrid, a été frappé par les ressemblances entre les deux arts sacrés.


Lire la suite

mercredi 5 décembre 2012

Dans le détroit de Gibraltar, la nage du désespoir

Photo: AFP / Marcos Moreno
Photo: AFP / Marcos Moreno

(AFP / Marcos Moreno)


Craignant d'être capturé par un patrouilleur marocain qui le ramènera à son point de départ, cet immigrant africain n'a pas hésité à se jeter dans les eaux glaciales du détroit de Gibraltar et à nager en direction d'un bateau de sauveteurs espagnols qui, espère-t-il, le conduira sur la rive européenne. Comme lui, des dizaines de désespérés se lancent presque chaque nuit à l'assaut des 14 km qui séparent le nord du Maroc du sud de l'Espagne, défiant la mort à bord de rafiots dérisoires dans ce détroit soumis aux courants, aux vents violents et au passage permanent de centaines de navires de gros tonnage. Le photographe Marcos Moreno, qui se trouvait à bord du bateau espagnol, raconte la scène.


Lire la suite