Making-of / les coulisses de l'info

Mot-clé - Corée du Sud

Fil des billets - Fil des commentaires

Washington détruit, Séoul envahi...

lundi 25 mars 2013 - Derrière l'image


Une scène d'un film de propagande nord-coréen montre des parachutistes sautant sur Séoul (photo: AFP / Uriminzokkiri.com)

Sur ce film de propagande diffusé par Pyongyang, des milliers de soldats nord-coréens sautent en parachute au-dessus de Séoul, tandis que des tanks et des voitures blindées traversent la frontière et marchent vers la capitale du Sud. Quelque 150.000 Américains stationnés en Corée du Sud «sont pris en otage», récite le narrateur. Les forces américaines dans le Pacifique sont par la suite décimées par «de puissantes armes de destruction massive»... Nul ne peut accuser la propagande nord-coréenne de manquer de couleur. Dans d'autres productions, Washington et New York sont attaqués par des missiles nord-coréens, le dôme du Capitole explose et le président Barack Obama est emporté dans un nuage de feu nucléaire.

La tension est montée de plusieurs crans ces derniers mois dans la péninsule coréenne après le tir réussi d’une fusée et le troisième essai nucléaire par le régime de Pyongyang, et les sanctions internationales qui ont suivi. Parallèlement, les films de propagande nord-coréens atteignent des sommets de bizarrerie belliciste, raconte Giles Hewitt, le directeur du bureau de l'AFP à Séoul.


Lire la suite...

La Corée du Sud, dans l'ombre du Nord

lundi 3 septembre 2012 - Débriefings


Soldats nord-coréens et sud-coréens s'observent par dessus la ligne de démarcation dans le village-frontière de Panmunjom (Photo: AFP / Jung Yeon-Je)

Comme la plupart des correspondants étrangers à Séoul, Simon Martin a passé le plus clair de son temps à parler de la Corée du Nord, de ses missiles, de son programme nucléaire et de ses menaces militaires tonitruantes. "Et pourtant, j'ai souvent eu l'impression que la vraie histoire, c'est le Sud", écrit-il. Passé en quelques années de la dictature à la démocratie et de la misère la plus noire au rang de puissance économique de premier plan, la dynamique Corée du Sud mériterait plus d'attention, estime Simon Martin qui vient de quitter Séoul après six ans en poste

(Photo: AFP / Jung Yeon-Je)

Lire la suite...