Making-of / les coulisses de l'info

Mot-clé - Birmanie

Fil des billets - Fil des commentaires

Sommet historique en Absurdie

mardi 27 mai 2014 - Témoignages


Une avenue de Naypyidaw, le 10 mai 2014 (AFP / Ye Aung Thu)

En 2005, la junte militaire au pouvoir en Birmanie annonce brusquement que la capitale du pays est transférée de Rangoun à Naypyidaw, une ville nouvelle sans queue ni tête construite au beau milieu de la jungle. Les fonctionnaires ont 48 heures pour déménager sous peine d'emprisonnement. Les motifs de ce transfert surprise ne seront jamais totalement éclaircis.

Neuf ans après, alors que la Birmanie est passée à un régime quasi-civil et sort peu à peu de son isolement, Naypyidaw accueille son premier grand sommet international. Les journalistes venus le couvrir découvrent, pour la plupart, cette étrange capitale aux avenues gigantesques mais toujours désertes. « Les bâtiments officiels fantastiques, démesurés, sont l’équivalent architectural d’un torse en uniforme kaki bardé de décorations», écrit Kelly MacNamara, correspondante de l'AFP à Rangoun. « Dans la cambrousse tropicale, Naypyidaw est un parc à thème en perpétuelle basse saison. »


Lire la suite...

« Femmes-girafes » : souffrir pour les touristes

mardi 29 avril 2014 - Témoignages


Une femme de l'ethnie Kayan dans le village de Panpet, le 16 avril 2014 (AFP / Ye Aung Thu)

Au cœur des collines boisées de l'Etat Kayah, dans l'est birman, les sculpturales « femmes-girafes » de la minorité ethnique Padaung portent des anneaux de bronze autour du cou depuis des générations. Un symbole traditionnel de beauté aujourd'hui gardé vivant surtout pour satisfaire la curiosité des touristes. Ye Aung Thu, photographe de l'AFP basé à Rangoun, est allé les rencontrer dans leur village.

(Photo: AFP / Ye Aung Thu)


Lire la suite...

Win Tin : de journaliste à l'AFP à résistant à la tyrannie

mercredi 30 octobre 2013 - Témoignages


Win Tin dans sa maison de Rangoun, en juin 2013 (AFP / Ye Aung Thu)

Il a été le plus ancien prisonnier politique de Birmanie et le cofondateur, avec Aung San Suu Kyi, de la Ligue nationale pour la démocratie. Win Tin, 84 ans, est aussi un ancien journaliste de l'AFP. Il avait débuté sa carrière dans les années 1950 comme éditeur de nuit au bureau de l'agence à Rangoun, avant d'entrer en politique lors du coup d'Etat de 1962. La correspondante de l'AFP en Birmanie Hla Hla Htay et l'ancien directeur du bureau de Bangkok Didier Lauras l'ont rencontré dans la petite maison bourgeoise où il vit depuis sa sortie de prison en 2008.

(Photo: AFP / Ye Aung Thu)


Lire la suite...

Trois ans d'Asie en sept minutes

jeudi 27 juin 2013 - Débriefings


Coucher de soleil à Lembongan

Du tsunami au Japon au dégel politique en Birmanie, des inondations catastrophiques en Thaïlande aux enfants des rues victimes d'abus sexuels au Pakistan: de 2010 à 2013, Richard Sargent, journaliste reporter d'images basé à Bangkok, a sillonné l'Asie pour l'AFP caméra au poing. Il concentre ici le meilleur de trois ans de reportages dans une vidéo de sept minutes






Lire la suite...

Retour en Birmanie, avec Obama

jeudi 22 novembre 2012 - Témoignages


La foule acclame Barack Obama au passage de son cortège à travers Rangoun (photo: AFP / Jewel Samad)

Chef adjoint du bureau de l'AFP à Bangkok dans les années 1990, Stephen Collinson avait visité à plusieurs reprises la Birmanie, au cours de reportages fermement encadrés par les militaires au pouvoir.

Une vingtaine d'années plus tard, devenu correspondant à la Maison-Blanche, le voici de retour, accompagné cette fois du président américain Barack Obama qui effectue une visite éclair et historique à Rangoun. Entretemps, la Birmanie a émergé de cinq décennies de dictature brutale et amorcé un ambitieux, mais fragile, retour vers la démocratie. Impressions.

Lire la suite...

Le baiser de Rangoun

mardi 20 novembre 2012 - En bref


Photo: AFP / Nicolas Asfouri

La photo de Barack Obama embrassant Aung San Suu Kyi pendant sa visite à Rangoun fait beaucoup jaser en Birmanie et dans toute la région. En Asie du sud-est, traditionnellement, on salue les gens en joignant les mains. Le contact physique, les effusions, sont quelque chose qu’on évite… Nicolas Asfouri, photographe de l'AFP à Bangkok qui suivait le voyage historique en Birmanie du président américain, raconte les dessous de cette image.

Lire la suite...

Pendant le dégel birman, un dissident reste dans l’ombre

jeudi 18 octobre 2012 - Témoignages


Dans une rue de Rangoun, en février 2012 (photo: AFP / Christophe Archambault)

"Je l'ai rencontré pour la première fois en 2007, alors qu'il fuyait la police secrète", se souvient Anuj Chopra, journaliste de l'AFP à Hong Kong, qui couvrait alors la "Révolution de safran" en Birmanie pour un quotidien britannique. Un rendez-vous clandestin avec "Monsieur Saw", un des dissidents les plus recherchés par la junte militaire au pouvoir, dans le cadre improbable d'un hôtel de luxe de Rangoun. Cinq ans plus tard, Anuj Chopra retrouve son interlocuteur dans le même hôtel. Entretemps, un vent de réformes démocratiques s'est mis à souffler sur le pays. Cette fois, la rencontre est plus détendue. Mais "Monsieur Saw" préfère rester dans l'ombre. En Birmanie, dit-il, les militaires sont comme un arbitre de football qui aurait le pouvoir de siffler la fin du match à n'importe quel moment...

(Photo: AFP / Christophe Archambault)

Lire la suite...

Deux semaines derrière Aung San Suu Kyi

vendredi 29 juin 2012 - Derrière l'image

Aung San Suu Kyi contemple "Le bélier rétif
AFP / Thibault Camus

L'opposante birmane Aung San Suu Kyi devait achever vendredi 29 juin une tournée triomphale en Europe. Durant deux semaines, elle a été acclamée comme une rock-star par la foule et rencontré les plus hauts dirigeants en Suisse, en Norvège où elle a prononcé son discours d'acceptation du prix Nobel de la paix 21 ans après l'avoir reçu, puis en Irlande, en Grande-Bretagne et en France. A chaque étape de son périple, les photographes de l'AFP ont pris des dizaines d'images. Voici, en diaporama, quelques unes des meilleures.

Lire la suite...