Making-of / les coulisses de l'info

Mot-clé - Birmanie

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 2 juin 2015

La dignité retrouvée

INDONESIA-THAILAND-SEASIA-MIGRANTS
INDONESIA-THAILAND-SEASIA-MIGRANTS

(AFP / Christophe Archambault - Chaideer Mahyuddin)


Ces deux photos montrent Ronji, une Rohingya de 21 ans, et son fils de 6 ans Muhammad Islam. La première image a été prise le 14 mai par le photographe de l'AFP Christophe Archambault au large de la Thaïlande, où un bateau transportant quelque 400 musulmans rohingyas ayant fui la Birmanie dérivait depuis des jours sans eau et sans vivres après avoir été abandonné par les trafiquants d'êtres humains qui le pilotaient. La deuxième photo a été prise quelques jours plus tard en Indonésie, dans un camp de réfugiés de la province d'Aceh, où les occupants du bateau sont finalement débarqué et ont commencé à retrouver la dignité. D'autres photographes de l'AFP, Romeo Gacad et Chaideer Mahyuddin, ont ainsi pu mettre des noms sur les visages de ces malheureux et témoigner du démarrage de leurs nouvelles vies. Voici leurs récits.


Lire la suite

vendredi 15 mai 2015

Rohingyas : d’un cauchemar à l’autre

rohingya-bateau-thailande.jpg
rohingya-bateau-thailande.jpg

(AFP / Christophe Archambault)


Des boat people appartenant à la minorité musulmane Rohingya, persécutée en Birmanie, pleurent de faim et de désespoir à bord d'un bateau à la dérive depuis des jours en mer d'Andaman, au large de la Thaïlande. « Je sais que ces migrants n’ont pas mangé depuis des jours, voire des semaines », raconte l'auteur de cette image, le photographe de l'AFP Christophe Archambault. « Selon ce qu’ils ont raconté, ils en sont réduits à boire leur urine pour survivre. Leurs visages sont décharnés, leurs cheveux longs et hirsutes. On peut voir leurs côtes et leurs omoplates saillantes. Mon regard se fixe sur un jeune homme. Il ne doit pas peser plus de trente-cinq kilos. Nous avons, sous nos yeux, une situation d’horreur absolue. »


Lire la suite

mardi 27 mai 2014

Sommet historique en Absurdie

Une avenue de Naypyidaw, le 10 mai 2014 (AFP / Ye Aung Thu)
Une avenue de Naypyidaw, le 10 mai 2014 (AFP / Ye Aung Thu)

(AFP / Ye Aung Thu)


En 2005, la junte militaire au pouvoir en Birmanie annonce brusquement que la capitale du pays est transférée de Rangoun à Naypyidaw, une ville nouvelle sans queue ni tête construite au beau milieu de la jungle. Les fonctionnaires ont 48 heures pour déménager sous peine d'emprisonnement. Les motifs de ce transfert surprise ne seront jamais totalement éclaircis.

Neuf ans après, alors que la Birmanie est passée à un régime quasi-civil et sort peu à peu de son isolement, Naypyidaw accueille son premier grand sommet international. Les journalistes venus le couvrir découvrent, pour la plupart, cette étrange capitale aux avenues gigantesques mais toujours désertes. « Les bâtiments officiels fantastiques, démesurés, sont l’équivalent architectural d’un torse en uniforme kaki bardé de décorations», écrit Kelly MacNamara, correspondante de l'AFP à Rangoun. « Dans la cambrousse tropicale, Naypyidaw est un parc à thème en perpétuelle basse saison. »


Lire la suite

mardi 29 avril 2014

« Femmes-girafes » : souffrir pour les touristes

Une femme de l'ethnie Kayan dans le village de Panpet, le 16 avril 2014 (AFP / Ye Aung Thu)
Une femme de l'ethnie Kayan dans le village de Panpet, le 16 avril 2014 (AFP / Ye Aung Thu)

(AFP / Ye Aung Thu)


Au cœur des collines boisées de l'Etat Kayah, dans l'est birman, les sculpturales « femmes-girafes » de la minorité ethnique Padaung portent des anneaux de bronze autour du cou depuis des générations. Un symbole traditionnel de beauté aujourd'hui gardé vivant surtout pour satisfaire la curiosité des touristes. Ye Aung Thu, photographe de l'AFP basé à Rangoun, est allé les rencontrer dans leur village.


Lire la suite

mercredi 30 octobre 2013

Win Tin : de journaliste à l'AFP à résistant à la tyrannie

Win Tin dans sa maison de Rangoun, en juin 2013 (AFP / Ye Aung Thu)
Win Tin dans sa maison de Rangoun, en juin 2013 (AFP / Ye Aung Thu)

(AFP / Ye Aung Thu)


Il a été le plus ancien prisonnier politique de Birmanie et le cofondateur, avec Aung San Suu Kyi, de la Ligue nationale pour la démocratie. Win Tin, 84 ans, est aussi un ancien journaliste de l'AFP. Il avait débuté sa carrière dans les années 1950 comme éditeur de nuit au bureau de l'agence à Rangoun, avant d'entrer en politique lors du coup d'Etat de 1962. La correspondante de l'AFP en Birmanie Hla Hla Htay et l'ancien directeur du bureau de Bangkok Didier Lauras l'ont rencontré dans la petite maison bourgeoise où il vit depuis sa sortie de prison en 2008.


Lire la suite

jeudi 27 juin 2013

Trois ans d'Asie en sept minutes

Coucher de soleil à Lembongan
Coucher de soleil à Lembongan

(AFP / Richard Sargent)


Du tsunami au Japon au dégel politique en Birmanie, des inondations catastrophiques en Thaïlande aux enfants des rues victimes d'abus sexuels au Pakistan: de 2010 à 2013, Richard Sargent, journaliste reporter d'images basé à Bangkok, a sillonné l'Asie pour l'AFP caméra au poing. Il concentre ici le meilleur de trois ans de reportages dans une vidéo de sept minutes


Lire la suite