Making-of / les coulisses de l'info

« Ils ont tout perdu et ils nous offrent le thé ! »

jeudi 21 mai 2015 Témoignages


Un villageois sur le toit de sa maison démolie par le séisme à Barpak, dans le centre du Népal, le 4 mai 2015 (AFP / Nicolas Asfouri)

« J’ai travaillé à Katmandou pour l’AFP de 2009 à 2011 », écrit Claire Cozens, actuellement directrice adjointe de l'AFP pour l'Asie du sud. « Quand j’étais arrivée, une agence internationale de développement venait de publier une étude sur l’impact attendu d’un séisme de magnitude huit dans la vallée de Katmandou. Cette agence prédisait que l’unique piste d’atterrissage de l’aéroport deviendrait inutilisable, que des pénuries d’eau et d’aliments surviendraient et qu’au bout de quelques jours, les rues seraient en proie à l’anarchie et aux pillages. »

« Et là, quand je reviens à Katmandou avec mes collègues deux jours après le cataclysme du 25 avril, c'est tout le contraire : nous assistons à d’extraordinaires démonstrations de ténacité, de patience et de générosité. »

(Photo: AFP / Nicolas Asfouri)


Lire la suite...

Dans le marché de la peur

mercredi 20 mai 2015 Témoignages


Une galerie du marché Las Americas à Tegucigalpa, le 27 avril 2015 (AFP / Orlando Sierra)

« Il n’y a pas si longtemps, le quartier d’El Chiverito hébergeait un marché parmi les plus populaires de Tegucigalpa », écrit Noé Leiva, correspondant de l'AFP au Honduras. « Il est désormais l’un des endroits les plus dangereux, dans la capitale du pays le plus violent du monde. Nous sommes ici pour voir comment, à force d’attaques et d’extorsions, les gangs armés qui terrorisent le Honduras sont parvenus à faire de ce lieu autrefois bouillonnant de vie et d’activité un désert lugubre, où flotte une odeur de peur et de mort. »

(Photo : AFP / Orlando Sierra)


Lire la suite...

« Merci bien, je préfère rester dehors »

lundi 18 mai 2015 Témoignages


L'acteur X japonais Ken Shimizu, alias Shimiken, le 18 mars 2015 (AFP / Yoshikazu Tsuno)

Le « Rocco Siffredi nippon », Shimiken (sur la photo), a récemment fait un méga buzz sur Twitter en s'alarmant que les acteurs pornos soient une espèce en voie d'extinction dans l'Archipel, moins nombreux de nos jours que les tigres du Bengale en liberté dans le monde. Le Japon ne compte plus en effet que 70 hardeurs face à quelque 10.000 hardeuses. Ah, encore une énigme japonaise à résoudre... Ce phénomène serait-il le symptôme d’une crise plus profonde, qui ébranlerait les fondements mêmes (sans jeu de mot) de la société nippone ? Pour trouver la réponse, une étude exhaustive de l’industrie japonaise du porno, qui pèse vingt milliards de dollars par an, s’impose et le correspondant sportif du bureau de l'AFP à Tokyo, Alastair Himmer, est désigné volontaire.

(Photo : AFP / Yoshikazu Tsuno)


Lire la suite...

Rohingyas : d’un cauchemar à l’autre

vendredi 15 mai 2015 Témoignages


Des boat-people rohingyas de Birmanie dans un bateau au large de la Thaïlande, le 14 mai 2015 (AFP / Christophe Archambault)

Des boat people appartenant à la minorité musulmane Rohingya, persécutée en Birmanie, pleurent de faim et de désespoir à bord d'un bateau à la dérive depuis des jours en mer d'Andaman, au large de la Thaïlande. « Je sais que ces migrants n’ont pas mangé depuis des jours, voire des semaines », raconte l'auteur de cette image, le photographe de l'AFP Christophe Archambault. « Selon ce qu’ils ont raconté, ils en sont réduits à boire leur urine pour survivre. Leurs visages sont décharnés, leurs cheveux longs et hirsutes. On peut voir leurs côtes et leurs omoplates saillantes. Mon regard se fixe sur un jeune homme. Il ne doit pas peser plus de trente-cinq kilos. Nous avons, sous nos yeux, une situation d’horreur absolue. »

(Photo : AFP / Christophe Archambault)


Lire la suite...

Footballeuses en Indonésie

mercredi 13 mai 2015 Témoignages


Séance d'entraînement au Cibubur Soccer Club de Jakarta, le 26 mars 2015 (AFP / Adek Berry)

« Les filles émergent des vestiaires une par une. Elles portent des maillots rouges numérotés dans le dos. Mais avant de se diriger au pas de course vers le terrain de football, elles font un détour par une petite mosquée, car c’est l’heure de la prière de l’après-midi », raconte la photographe de l'AFP à Jakarta Adek Berry.

L'histoire de chacune de ces joueuses de football d'un petit club de la capitale illustre parfaitement les obstacles culturels auxquels doit faire face une jeune femme dans une société musulmane tolérante, mais conservatrice comme l’Indonésie, lorsqu'il s'agit de repousser les frontières.

(Photo: AFP / Adek Berry)


Lire la suite...

La mort au bout des doigts

lundi 11 mai 2015 Témoignages


Un gangster à bord du bus cellulaire qui l'amène à la prison de haute sécurité d'Izalco, au Salvador, le 24 avril 2015 (AFP / Marvin Recinos)

Un prisonnier membre du gang Mara Salvatrucha MS 13 embrasse la vitre de l'autobus cellulaire qui le conduit vers le pénitencier de haute sécurité d'Izalco, dans l'ouest du Salvador. Depuis plusieurs semaines, les autorités du petit pays d'Amérique centrale, où le taux d'homicide est un des plus élevés du monde, procèdent à des transferts massifs de prisonniers dans le but de couper les communications entre les chefs de gang incarcérés et leurs subordonnés à l'extérieur.

« Etre pris pour cible par yeux durs, provocants des "pandilleros" est toujours une expérience effrayante », écrit l'auteur de cette image, le photographe basé à San Salvador Marvin Recinos. « Je m’en serais volontiers passé, si ce n’était pour montrer au monde extérieur la cruelle réalité de mon pays, si beau mais en proie au massacre permanent perpétré par les maras.»

(Photo : AFP / Marvin Recinos)


Lire la suite...

D’où vient le vent à Bujumbura

jeudi 7 mai 2015 Témoignages


Un homme tient un fusil factice dans le quartier Mugasa de Bujumbura, le 5 mai 2015 (AFP PHOTO/PHIL MOORE)

"Ce matin était très tendu dans Bujumbura. Je me suis retrouvé au milieu d'affrontements entre manifestants et police, avec des blessés par jets de grenade et un manifestant est tombé raide mort, atteint d'une balle en plein front. Scènes terribles," écrit le photojournaliste Phil Moore. "Le risque de troubles était bien connu à l’approche des élections au Burundi, où une partie de la population est indignée par la perspective d’un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza."

(Photo : AFP / Phil Moore)


Lire la suite...

La plus allemande des histoires

mardi 5 mai 2015 Témoignages


Des visiteurs participent à la commémoration de la libération du camp nazi de Dachau en allemagne, le 3 mai 2015 (AFP PHOTO / CHRISTOF STACHE)

"Elle a posé sa main sur son avant-bras pour le soutenir. Elle l'aide à se soulever de sa chaise roulante pour effectuer quelques pas, difficiles, incertains, vers le pupitre où il doit prononcer un court discours. C'est elle, dans son imperméable bleu marine qui aide le vieux monsieur dont le grand âge - 95 ans - mange les forces. Angela Merkel," écrit la journaliste de l'AFP à Berlin Yannick Pasquet. "Je suis à Dachau pour 'couvrir' les cérémonies du 70e anniversaire de la libération du camp. Il pleut des hallebardes. L'identité allemande est là, dans cet instant. Une chancelière, des survivants et un camp de concentration."

(Photo: AFP / Christof Stache)


Lire la suite...

Bienvenue au bureau de SimCity

jeudi 30 avril 2015 Témoignages


Doha vue d'avion, en mars 2013 (AFP / Jacquelyn Martin - pool)

« Le plus beau, quand on ouvre un nouveau bureau, c’est de s’immerger dans un pays où tout est à découvrir et à explorer », écrit David Harding, qui vient de devenir le premier correspondant permanent de l'AFP à Doha, au Qatar. « C’est comme d’être mis devant une toile blanche avec tous les pinceaux et la peinture nécessaires pour faire un beau tableau. »

« Une toile avec quelques taches sombres tout de même... »

(Photo : AFP / Jacquelyn Martin - pool)


Lire la suite...

Pudeur et dignité dans Katmandou en ruines

mardi 28 avril 2015 Témoignages


Une maison endommagée à Katmandou, le 27 avril 2015 (AFP / Prakash Singh)

« C’est la deuxième fois que je couvre une catastrophe naturelle majeure », raconte la reporter vidéo de l'AFP Agnès Bun, qui couvre les suites du séisme au Népal. « La première, c’était à Tacloban, aux Philippines, après le passage du typhon Haiyan en 2013. Les Philippins avaient une façon complètement différente de réagir à la tragédie: ils s’efforçaient d’abord de sourire, mais bien souvent leur visage se décomposait et ils finissaient par fondre en larmes devant moi. Alors que ce qui m’impressionne chez les Népalais, c’est leur pudeur. Ils ne se forcent pas à sourire, mais quand le drame les atteint ils se prennent le visage entre les mains, regardent par terre, essayent à tout prix de cacher leur chagrin…»

« Filmer le désespoir de ces gens n’en est que plus compliqué. Quelqu’un qui crie, qui pleure, c’est quelqu’un qui appelle à l’aide, et j’ai moins d'hésitation à braquer ma caméra sur lui que sur une personne qui cherche absolument à se montrer digne, à dissimuler ses sentiments... »

(Photo: AFP / Prakash Singh)


Lire la suite...

« Je vais être enterré vivant ! »

mardi 28 avril 2015 Témoignages


Une avalanche déferle sur le camp de base de l'Everest après le séisme au Népal, le 25 avril 2015 (AFP / Roberto Schmidt)

« Nous avons alors entendu ce bruit si terrible. C'était comme un train mais qui venait de si profond. Et puis finalement le calme, un calme absolu, je savais que j'étais vivant ».

Roberto Schmidt, responsable photo pour l'AFP en Asie du Sud et auteur de cette image, et Ammu Kannampilly, directrice du bureau de Katmandou, venaient d'atteindre le camp de base de l'Everest samedi 25 avril pour un reportage quand une avalanche, déclenchée par le séisme au Népal s'est abattue sur la montagne. Réfugiés dans la ville de Lukla, porte d'accès des alpinistes s'attaquant à l'Everest, ils font le récit de ces heures dramatiques.

(Photo: AFP / Roberto Schmidt)


Lire la suite...

Au Congo, dans les pas du « Che »

lundi 27 avril 2015 Témoignages


Un autocollant à l'effigie du Che sur la lunette arrière d'un taxi à Luvungi, en R.D. Congo, le 25 mars 2015 (AFP / Federico Scoppa)

En avril 1965, Ernesto « Che » Guevara et une poignée de guérilleros cubains débarquent dans l'est de ce qui est aujourd'hui la République démocratique du Congo. L'ancien médecin argentin veut faire de l'ex-Congo belge, qui va de guerre civile en guerre civile depuis son indépendance moins de cinq ans plus tôt, une plateforme contre "l'impérialisme yankee" et le "néocolonialisme" en Afrique. Mais son expédition est un échec et le « Che » doit battre en retraite à peine sept mois plus tard.

Cinquante ans après, le journaliste Marc Jourdier et une équipe multimédia de l'AFP se sont rendus dans la région, à la recherche des témoins de cette singulière aventure révolutionnaire.

(Photo: AFP / Federico Scoppa)


Lire la suite...

Fureur dans la nuit australe

vendredi 24 avril 2015 Témoignages


Eruption du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, le 23 avril 2015 (AFP / Martin Bernetti)

Eruption du volcan Calbuco, dans le sud du Chili, dans l'aube du 23 avril 2015. Le pays compte près d’une centaine de volcans actifs qui, de temps en temps et sans prévenir, entrent dans des colères terribles que tout photographe rêve d’immortaliser. Mais le Chili est aussi un pays extraordinairement long et étroit où les vols intérieurs sont annulés dès qu’il y a le moindre danger volcanique. Dans ces conditions, il n'est pas évident d'arriver à temps pour saisir le phénomène dans toute sa splendeur, raconte l'auteur de cette image, le photographe basé à Santiago Martin Bernetti.

(Photo: AFP / Martin Bernetti)


Lire la suite...

Le grand bateau n’arrive pas toujours à temps

vendredi 24 avril 2015 Témoignages


Des immigrants secourus en mer arrivent à Augusta, en Sicile, à bord du vaisseau italien Bettica le 22 avril 2015 (AFP / Alberto Pizzoli)

Des immigrants secourus en mer par les garde-côtes italiens arrivent à Augusta, en Sicile, le 22 avril. « Pour nous, les communiqués des garde-côtes annonçant le sauvetage de centaines de migrants en Méditerranée sont du domaine de la routine », écrit Fanny Carrier, directrice adjointe du bureau de l'AFP à Rome. « Pendant l'année 2014, la moyenne a été de 475 par jour. Mais le week-end des 11 et 12 avril, tout à coup, les compteurs s'affolent... »

(Photo: AFP / Alberto Pizzoli)

Lire la suite...

Sur l’improbable Sainte-Hélène

mardi 21 avril 2015 Témoignages


Statue de Napoléon dans l'hôtel Consulate de Jamestown, le 10 mars 2015 (AFP / Jean Liou)

« J’ai l’impression d'être vraiment privilégié en ce petit matin où après cinq jours de mer, Sainte-Hélène apparaît enfin », écrit Jean Liou, envoyé spécial de l'AFP sur l'île perdue dans l'Atlantique Sud où Napoléon passa ses derniers jours. « Voilà des années que je rêve de me rendre sur cette île du bout du monde. Dans quelques mois, elle sera dotée d’un aéroport et cessera, du coup, d’être l'un des derniers territoires de la planète auquel on ne peut accéder qu'en bateau. Mais en attendant, Sainte-Hélène sait encore se faire désirer. La traversée depuis Le Cap, d’une lenteur surréaliste dans notre monde d’immédiateté, y contribue beaucoup ».

(Photo: AFP / Jean Liou)


Lire la suite...

Terreur et trafics sur le lac du non-droit

lundi 20 avril 2015 Témoignages


Une piroguesur le lac Tchad à Guité, le 30 mars 2015 (AFP / Philippe Desmazes)

Carrefour de quatre pays - Nigeria, Tchad, Niger et Cameroun - le lac Tchad est depuis toujours le lieu d'intenses échanges commerciaux et de trafics en tous genres. « C'est un univers à part, où les frontières tracées par l'ancien colonisateur n'existent pas », raconte la journaliste de l'AFP Celia Lebur, qui s'est récemment rendue sur place pour y couvrir l'afflux de réfugiés fuyant la violence au Nigeria voisin. « Avec ses centaines d'îlots éparpillés comme des confettis, son labyrinthe de chenaux navigables entre les roseaux, le lac est aussi une vaste zone de non droit. Un paradis de la contrebande quasiment impossible à contrôler, dont les insurgés djihadistes nigerians de Boko Haram profitent largement... »

(Photo: AFP / Philippe Desmazes)


Lire la suite...

Avec les rescapés de l’enfer du Yémen

vendredi 17 avril 2015 Témoignages


Une réfugiée yéménite à son arrivée à Obock, le 13 avril 2015 (AFP / Tony Karumba)

Dans le petit port de pêche d'Obock, à Djibouti, des centaines de réfugiés venus du Yémen s'entassent dans des centres d'hébergement provisoire. A bord d'embarcations en tout genre, ils ont fui leur pays où la guerre fait rage entre rebelles chiites houthis, une coalition menée par l'Arabie saoudite et jihadistes liés à Al-Qaïda ou à l'Etat islamique. Le photographe de l'AFP Tony Karumba est allé à leur rencontre.

« Je photographie les sourires des enfants, les expressions interrogatrices des adolescents, les regards profonds et réservés de leurs aînés », écrit-il. « J’essaye de travailler de la façon la plus sensible possible, de capturer les émotions qu’expriment leurs visages. Mais comme à chaque fois que je photographie la douleur des autres, que je suis le témoin de vies brisées par la guerre, je ne peux m’empêcher d’être amer, en me disant qu’il y a peu de chances pour que mon travail permette d’améliorer leur sort ».

(Photo: AFP / Tony Karumba)


Lire la suite...

Une brève scène de rage xénophobe

jeudi 16 avril 2015 Témoignages


Un chauffeur de taxi sud-africain attaque un étranger à coups de pierre dans une rue de Johannesburg, le 15 avril 2015 (AFP / Marco Longari)

Un chauffeur de taxi sud-africain attaque à coups de pierre un immigré lors d'une échauffourée xénophobe à Johannesburg, le 15 avril. L'auteur de cette image, le photographe de l'AFP Marco Longari, raconte comment il est tombé sur cette scène de haine aussi spectaculaire que brève, dans un pays où les violences contre les étrangers africains sont un problème récurrent.

(Photo : AFP / Marco Longari)


Lire la suite...

Dessins d’enfants du Nigeria

lundi 13 avril 2015 Témoignages


Un jeune réfugié dessine une scène d'attaque pendant une séance de thérapie de l'Unicef dans un camp près de Baga Sola, au Tchad, le 6 avril 2015 (AFP / Philippe Desmazes)

Le camp « Dar-es-Salam », au Tchad, héberge environ 5.000 réfugiés qui ont fui le Nigeria voisin et les atrocités perpétrées par Boko Haram. Parmi eux, de nombreux enfants. Dans une grande tente blanche, l'Unicef organise pour eux des séances de thérapie par le dessin, une méthode souvent employée pour aider les plus jeunes à surmonter leurs traumatismes dans les zones de guerre. Le résultat donne froid dans le dos, raconte l'auteur de cette image, le photographe de l'AFP Philippe Desmazes.

(AFP / Philippe Desmazes)


Lire la suite...

L’âme d’Istanbul au fil de l’eau

vendredi 10 avril 2015 Témoignages


Un ferry quitte le port de Kadikoy, en mai 2014 (AFP / Bulent Kilic)

« Chaque habitant d’Istanbul a encore son endroit de prédilection, celui qui incarne à ses yeux toute l’âme de la ville  », écrit Stuart Williams, correspondant de l'AFP dans la métropole turque. « Pour les uns, ce sont les fontaines du palais de Topkapi. Pour les autres, c’est le labyrinthe de ruelles dans les collines qui surplombent la Corne d’or. Pour d’autres encore, c’est la quiétude qui règne sous les dômes des grandes mosquées ottomanes. »

« Quant à moi, là où je sens le mieux l’âme d’Istanbul, c’est sur l’eau, quand je suis à bord d’un des nombreux ferries qui parcourent le Bosphore. »

(Photo: AFP / Bülent Kiliç)


Lire la suite...

- page 1 de 15