Making-of / les coulisses de l'info


Joao Ricardo Veira sur le taureau 'Fun Size' (AFP / Jewel Samad)

(AFP / Jewel Samad)


Taureaux volants à Manhattan


« Les organisateurs du Professional Bull Riders Monster Energy Buck-Off (le « Rodéo monstre des chevaucheurs de taureaux professionnels ») affirment qu’il s’agit du meilleur spectacle de ce genre dans le monde », explique Jewel Samad, photographe de l'AFP basé à New York. « Les concurrents viennent des Etats-Unis, du Canada, du Brésil… J’y vais dans l’idée de faire un sujet magazine léger et sympa, mais dès le premier taureau, je deviens accro...»


Lire la suite...


Un camion provenant de Libye attend de passer la douane à Madama, dans le nord du Niger, le 1er janvier 2015 (AFP / Dominique Faget)

Un camion bourré de marchandises provenant de Libye attend de passer la douane à Madama, dans le nord du Niger. Le photographe de l'AFP Dominique Faget raconte la petite histoire de cette étonnante image, prise à la volée le 1er janvier pendant une visite-éclair du ministre français de la Défense dans ce coin reculé du Sahara, où l'armée française mène des opérations antiterroristes.

(Photo : AFP / Dominique Faget)


Lire la suite...


Le Slovène Jernej Damjan pendant la 3e étape de la Tournée des quatre tremplins à Innsbruck, le 4 janvier 2015 (AFP / Joe Klamar)

La Tournée des quatre tremplins est une épreuve de saut à ski qui, comme son nom l'indique, se déroule en quatre étapes : deux en Allemagne et deux en Autriche. Pour le reporter photo, une compétition de ce genre comporte ses figures imposées : les vainqueurs qui jubilent, les podiums... Mais elle lui permet aussi parfois de libérer sa créativité en tentant des expositions longues, des cadrages insolites dans un superbe panorama alpin... Joe Klamar, photographe de l'AFP basé à Vienne et habitué de ce grand rendez-vous sportif hivernal, raconte ses petites expériences.

(Photo : AFP / Joe Klamar)


Lire la suite...


(c) AFP - 2015

(AFP)


Quand la grâce émerge du chaos


Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP ont raconté chaque jour, du 24 au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique. Voici l'ensemble de leurs textes.

Merci de votre fidélité, heureuse année 2015 à tous, et à très bientôt sur notre site !


Lire la suite...


Un rescapé de l'accident dans la mine de Manisa et son père, le 13 mai 2014 (AFP / Bulent Kilic)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

Dernière livraison de la série : un père retrouve son fils, miraculé d'un des plus graves accidents miniers de l'histoire de la Turquie, dans la soirée du 13 mai à Soma, dans le sud du pays. Une image et un récit signés Bülent Kiliç, élu "photographe d'agence de l'année 2014" par Time Magazine et par The Guardian pour l'ensemble de son remarquable travail en Turquie, en Ukraine et en Syrie.


Lire la suite...


La mère d'Abdolah Hosseinzadeh, tué dans une rixe en 2007, grâcie le meurtrier en le giflant suer l'échafaud le 15 avril 2014 (AFP / Arash Khamooshi)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d’espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

Aujourd'hui, le photographe iranien Arash Khamooshi décrit la scène incroyable à laquelle il assiste dans la ville de Noor, dans le nord de son pays, en avril: un homme condamné à mort pour meurtre et sur le point d'être exécuté en public est gracié au tout dernier moment par la mère de sa victime.


Lire la suite...


Un Palestinien joue avec son enfant sur la plage de Gaza, le 7 septembre 2014 (AFP / Mahmud Hams)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

« Je viens de passer mon été à photographier la dernière guerre à Gaza », raconte le photographe de l'AFP Mahmoud Hams. « Cinquante jours de clichés d'enfants pris dans des décombres. De parents en pleurs auprès de petits corps inanimés. La mort. Les destructions. Les enterrements d'hommes, de femmes, d'enfants, parfois tout petits. »

« Et soudain, là, sur la plage même où un missile israélien fauchait deux mois plus tôt sous les yeux effarés de la presse internationale quatre enfants qui jouaient au ballon, je vois l'image même du bonheur: un père heureux qui lance dans les airs un enfant qui rit. Dix jours après la fin de la guerre qui a tué près de 2.200 Palestiniens, je comprends que ça y est, ce que j'ai devant les yeux, c'est la paix, le calme.»


Lire la suite...


L'ancien otage Nicolas Hénin retrouve sa famille sur l'aérodrome de Villacoublay à son retour de Syrie, le 20 avril 2014 (AFP / Kenzo Tribouillard)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

L'année 2014 a été tragique pour les journalistes, mais il s'est également produit de grands moments de joie et de soulagement pour la profession. « J’ai eu la chance de couvrir l’un d’eux », écrit le photographe Kenzo Tribouillard, qui a assisté le 20 avril au retour en France des journalistes Edouard Elias, Didier François, Nicolas Hénin et Pierre Torres après de longues semaines de détention en Syrie. « Je sais que certaines personnes critiquent cette médiatisation des retours d’otages, pensent que ce type de chose devrait se dérouler de façon plus intime, à l’abri des caméras. Mais je vous assure qu’assister à ça de ses yeux, c’est une sensation de pur bonheur. »


Lire la suite...


Des enfants saluent la présidente centrafricaine Catherine Samba-Panza qui vient de visiter leur camp de déplacés à Bangui, le 1er février 2014 (AFP / Issouf Sanogo)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

Aujourd'hui, le photographe basé à Abidjan Issouf Sanogo se souvient d'une scène de joie dans un camp de déplacés de Bangui, la capitale centrafricaine ravagée par d'effroyables violences intercommunautaires, à l'occasion d'une visite de la présidente par intérim Catherine Samba-Panza. « Un bref moment de liesse, si rafraîchissant, si différent des horreurs que j’ai photographiées les jours précédents, et que je photographierai encore durant les jours suivants. »


Lire la suite...


Dans une rue de Douma, le 13 décembre 2014 (AFP / Abd Doumany)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

« Je ne sais rien de la femme et de l’enfant sur la photo », raconte Abd Doumany, photographe indépendant basé à Douma, une banlieue rebelle de Damas assiégée depuis des mois par les forces gouvernementales. « Mais malgré les raids aériens, les destructions, le danger, c’est une scène habituelle ici : une mère qui transporte son enfant dans une poussette, comme toutes les mères partout dans le monde. »

« Quelle que soit la situation, la vie doit continuer. C’est difficile à croire, mais parfois, pendant la plus sanglante des journées, quand je pars couvrir les conséquences d’un bombardement, je m’attends à trouver des rues désertes et à la place, je vois des gens dehors, qui travaillent, qui vont à l’école, ou qui font leurs courses à cinquante mètres de l’endroit où les bombes sont tombées...»


Lire la suite...


Une manifestante pro-démocratie à Hong Kong, le 5 octobre 2014 (AFP / Alex Ogle)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique.

« Nous sommes début octobre dans le quartier Admiralty de Hong Kong », raconte le photographe de l'AFP Alex Ogle. « Des milliers de manifestants pro-démocratie occupent les lieux depuis plus d’une semaine pour demander un véritable suffrage universel dans l’ancienne colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997. Au milieu de la foule des protestataires, il y a une jeune femme avec le mot « démocratie » écrit sur sa jambe. Elle est entourée d’un groupe de photographes, tous de sexe masculin, qui la mitraillent à satiété. Je ne trouve pas la scène particulièrement intéressante et je passe mon chemin.»

« Mais une seconde plus tard, je change d’avis, je reviens en arrière et je prends cette photo.»


Lire la suite...


Des familles de réfugiés attendent de débarquer du Grecale, un bâtiment de la marine italienne qui les a secourus au large de la Sicile, le 2 juillet 2014 (AFP / Giovanni Isolino)

Pour terminer une année 2014 marquée par les guerres, les massacres, les épidémies et autres tragédies, les photographes de l’AFP racontent chaque jour, jusqu’au 31 décembre, l’histoire d’une image belle, ou porteuse d'espoir, prise dans le contexte d’un événement dramatique).

La famille sur cette photo a survécu a une tragédie : il s'agit de migrants secourus au large de la Sicile à bord d'un chalutier où 45 personnes sont mortes étouffées en tentant de gagner l'Europe. « Les réfugiés qui débarquent sont généralement choqués et effrayés », raconte l'auteur de l'image, le photographe indépendant Giovanni Isolino, « photographier un sourire pareil dans ces circonstances est vraiment très, très rare ».


Lire la suite...


Le mémorial de l'Armée rouge à Savour-Mogyla, le 7 décembre 2014 (AFP / Eric Feferberg)

Le mémorial de Savour-Mogyla est un immense complexe monumental bâti près de Donetsk dans les années 1960 en l'honneur des soldats de l'Armée rouge tués en défendant cette colline stratégique pendant la Seconde guerre mondiale. Il a été en partie détruit pendant des combats qui ont fait rage, l'été dernier, entre les troupes ukrainiennes et les séparatistes pro-russes pour le contrôle de l'endroit. Au milieu des statues géantes criblées de balles et d'éclats d'obus, le photographe de l'AFP Eric Feferberg a assisté à une cérémonie des rebelles en l'honneur de leurs morts.


Lire la suite...


Jason 'Cheddy' Cherot (à droite) se mesure à Youssef Traoré pendant le 'Brawl at the Hall', le 13 novembre 2014 à Londres (AFP / Adrian Dennis)

Le photojournaliste de l'AFP Adrian Dennis part à la rencontre des employés de la City de Londres qui, le soir venu, se rendent dans l'East End et troquent leur costume-cravate pour des gants de boxe.

« Le vrai sport amateur est rafraîchissant, et sacrément moins cher que le sport pro », raconte-t-il. Au tournoi The Brawl at the Hall (littéralement: la bagarre dans la salle) « les combattants sont des avocats, des banquiers, des consultants en technologies de l’information, des traders. Leurs gabarits sont très différents, mais tous ont un point commun : ils sont un peu mous au niveau de la ceinture. Cela ne les empêche pas de se donner à fond, avec courage. »


Lire la suite...


La Néerlandaise Doetzen Kroes pendant le défilé Victoria's Secret 2014 à Londres (AFP / Leon Neal)

« Pour quelque obscure raison, les images de top-modèles en petite tenue sont très appréciées des clients de l’AFP », écrit le photographe Leon Neal, basé à Londres. « Et cette année, j'ai reçu mon cadeau de Noël avec quelques semaines d'avance: c'est moi qui suis chargé de couvrir le défilé de la célèbre marque de lingerie féminine Victoria's Secret. »

«Seulement voilà: ce défilé est un des événements qui, chaque année, génère le plus grand nombre de téléchargements sur notre plateforme de vente de photos. Et ces derniers jours, une avalanche de mails et de coups de téléphone venus de très haut dans la chaîne de commandement de l’AFP est venue me rappeler que je n’ai pas droit à l’erreur... »

(Photo : AFP / Leon Neal)


Lire la suite...


Akbar Khan, survivant de la catastrophe chimique de Bhopal en 1984, prend un bain de vapeur dans une clinique traditionnelle le 1er décembre 2014 (AFP / Indranil Mhukerjee)

Akbar Khan, un survivant de la catastrophe chimique de Bhopal en 1984, prend un bain de vapeur dans une clinique traditionnelle ayurveda pour soigner ses multiples maux. « Il n’est jamais facile de photographier une tragédie après tant d’années », raconte l'auteur de cette image, le photographe de l'AFP basé à Bombay Indranil Mukherjee. « Il faut essayer de trouver un angle original, une lumière spéciale, pour essayer de traduire au mieux les émotions des survivants. Mais en même temps il convient d’être très sensible à leurs sentiments et à leurs émotions lorsqu’ils se souviennent de cette catastrophe, dans laquelle tous ont perdu une partie de leur vie ».

(Photo : AFP / Indranil Mukerjee)


Lire la suite...


Shuruq (à droite), une fillette de 9 ans privée de ses deux jambes, joue dans un square à Alep le 3 novembre 2014 (AFP / Baraa Al-Halabi)

"Je suis tombé sur Shuruq par hasard en me promenant dans un square d’Alep", dans le nord de la Syrie ravagé par la guerre, raconte le photographe Baraa Al-Halabi. "Cette petite fille de 9 ans jouait en compagnie de son frère, de ses deux sœurs et de sa mère. Comme elle n’a pas de jambes, c’était son grand frère qui poussait la balançoire pour elle..."

(Photo : Baraa Al-Halabi)


Lire la suite...


Un jeune chiite de Bahreïn pendant une cérémonie de l'Achoura dans le village de Sanabis, le 2 novembre 2014 (AFP / Mohammed Al-Shaikh)

Les célébrations de la fête musulmane chiite de l'Achoura sont connues pour les images sanglantes d’hommes s’auto-flagellant ou se blessant volontairement avec des lames. A Bahreïn, pays à majorité chiite, de telles célébrations existent encore mais, depuis 25 ans, elles diminuent en intensité pour laisser la place à des manifestations de deuil plus sobres, explique le photographe basé à Manama Mohammed Al-Shaikh. "D’ailleurs, en tant que photographe, j’ai choisi de m’éloigner du cliché sanglant au profit d’images décalées, expressives et qui incarnent une certaine esthétique de la foi populaire."

(Photo: AFP / Mohammed Al-Shaikh)


Lire la suite...


La "super-lune

"La pleine lune brille dans le ciel", écrit Yasuyoshi Chiba, reporter photographe de l'AFP à Rio de Janeiro. "Dans mon dos, les voitures et les camions vrombissent à pleine vitesse dans la nuit. Certains klaxonnent et font des appels de phares en me dépassant. Ce n’est pas très étonnant, car je me trouve sur un pont autoroutier, en train de prendre des photos au téléobjectif accoudé sur la balustrade. Alors forcément, beaucoup de conducteurs me trouvent vraiment bizarre… Ils doivent se demander ce que je suis en train de fabriquer sur une bande d’arrêt d’urgence à cinq heures et demie du matin."

"Mais si j’ai choisi cette position insolite, c’est que la lune, la lune géante, est là juste devant moi. Et qu’elle va bientôt disparaître à l’ouest..."

(Photo: AFP / Yasuyoshi Chiba)


Lire la suite...


L'ancien combattant français Bernard Dargols, 94 ans: à Omaha Beach, devant sa maison à La Garenne-Colombes, et son portrait en uniforme (AFP / Joël Saget / Famille Dargols)
AFP / Joël Saget

Rencontres avec des monuments vivants


Pendant les cérémonies du 70ème anniversaire du débarquement, en juin, le photographe de l'AFP Joël Saget a eu envie de prendre du recul avec le programme officiel. Il a demandé à plusieurs anciens combattants de la bataille de Normandie de poser sur les lieux de leurs exploits et de lui fournir une image d'eux à l'époque. Le résultat : une collection de triptyques et d'émouvants souvenirs.


Lire la suite...

- page 1 de 7