Making-of / les coulisses de l'info


Des employés du centre de traitement de la Croix Rouge à Kenema (Sierra Leone) dansent pour réconforter un malade d'Ebola, le 15 novembre 2014 (AFP / Francisco Leong)

(AFP / Francisco Leong)


La danse d'Ebola


Des employés de l'hôpital de campagne de la Croix Rouge à Kenema, au sud-est de la Sierra Leone, dansent au milieu des malades d'Ebola le 15 novembre 2014. "La scène a duré deux minutes", racontent les journalistes Anne Chaon et Céline Cléry, qui y ont assisté. "Une manière de distraire et de tenter de soulager la peine et l'angoisse des patients. Un moment de grâce dans un univers qui en manque beaucoup en ces jours d'Ebola et dont nous avons, nous aussi, profité."

(Photo: AFP / Francisco Leong)


Lire la suite...


Shuruq (à droite), une fillette de 9 ans privée de ses deux jambes, joue dans un square à Alep le 3 novembre 2014 (AFP / Baraa Al-Halabi)

"Je suis tombé sur Shuruq par hasard en me promenant dans un square d’Alep", dans le nord de la Syrie ravagé par la guerre, raconte le photographe Baraa Al-Halabi. "Cette petite fille de 9 ans jouait en compagnie de son frère, de ses deux sœurs et de sa mère. Comme elle n’a pas de jambes, c’était son grand frère qui poussait la balançoire pour elle..."

(Photo : Baraa Al-Halabi)


Lire la suite...


Un jeune chiite de Bahreïn pendant une cérémonie de l'Achoura dans le village de Sanabis, le 2 novembre 2014 (AFP / Mohammed Al-Shaikh)

Les célébrations de la fête musulmane chiite de l'Achoura sont connues pour les images sanglantes d’hommes s’auto-flagellant ou se blessant volontairement avec des lames. A Bahreïn, pays à majorité chiite, de telles célébrations existent encore mais, depuis 25 ans, elles diminuent en intensité pour laisser la place à des manifestations de deuil plus sobres, explique le photographe basé à Manama Mohammed Al-Shaikh. "D’ailleurs, en tant que photographe, j’ai choisi de m’éloigner du cliché sanglant au profit d’images décalées, expressives et qui incarnent une certaine esthétique de la foi populaire."

(Photo: AFP / Mohammed Al-Shaikh)


Lire la suite...


La "super-lune

"La pleine lune brille dans le ciel", écrit Yasuyoshi Chiba, reporter photographe de l'AFP à Rio de Janeiro. "Dans mon dos, les voitures et les camions vrombissent à pleine vitesse dans la nuit. Certains klaxonnent et font des appels de phares en me dépassant. Ce n’est pas très étonnant, car je me trouve sur un pont autoroutier, en train de prendre des photos au téléobjectif accoudé sur la balustrade. Alors forcément, beaucoup de conducteurs me trouvent vraiment bizarre… Ils doivent se demander ce que je suis en train de fabriquer sur une bande d’arrêt d’urgence à cinq heures et demie du matin."

"Mais si j’ai choisi cette position insolite, c’est que la lune, la lune géante, est là juste devant moi. Et qu’elle va bientôt disparaître à l’ouest..."

(Photo: AFP / Yasuyoshi Chiba)


Lire la suite...


L'ancien combattant français Bernard Dargols, 94 ans: à Omaha Beach, devant sa maison à La Garenne-Colombes, et son portrait en uniforme (AFP / Joël Saget / Famille Dargols)
AFP / Joël Saget

Rencontres avec des monuments vivants


Pendant les cérémonies du 70ème anniversaire du débarquement, en juin, le photographe de l'AFP Joël Saget a eu envie de prendre du recul avec le programme officiel. Il a demandé à plusieurs anciens combattants de la bataille de Normandie de poser sur les lieux de leurs exploits et de lui fournir une image d'eux à l'époque. Le résultat : une collection de triptyques et d'émouvants souvenirs.


Lire la suite...


Des séminaristes de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X jouent au football le 25 mai 2014 à Ecône, en Suisse (AFP / Fabrice Coffrini)

« La Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X est une société catholique traditionnaliste fondée par Mgr Marcel Lefebvre », raconte l'auteur de cette image, le reporter photographe Fabrice Coffrini, du bureau de l'AFP à Genève. « Elle est surtout connue pour ses prises de position ultraconservatrices et ses frictions avec le Vatican. Elle l’est moins pour ses talents footballistiques. »

(Photo: AFP / Fabrice Coffrini)


Lire la suite...


Une combinaison de dix images montre la lune dans différentes phases de l'éclipse du 15 avril 2014 à Tenerife, aux Canaries (AFP / Désirée Martin)

Les astronomes appellent ça une « tétrade ». En Espagne, le phénomène est connu sous le nom de « cuatro lunas de sangre » (« quatre lunes de sang ») : c’est une série relativement rare de quatre éclipses de lune totales, intervenant à six mois d’intervalle, qui doit avoir lieu entre 2014 et 2015. La première de ces éclipses s’est déroulée le 15 avril.

Désirée Martin, photojournaliste travaillant pour l'AFP dans l'archipel espagnol des Canaries, raconte comment elle a pris cette série d'images dans le cadre magnifique du Parc national du Teide.

(Photo: AFP / Désirée Martin)


Lire la suite...


François Hollande, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls pendant la séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 8 novembre 2066 (AFP / Thomas Coex)

Manuel Valls qui fixe l’objectif d’un air mauvais, devant un François Hollande et un Jean-Marc Ayrault complètement accablés : la scène date de 2006 à l’Assemblée nationale française. Huit ans plus tard, par le plus grand des hasards, l’image, ressuscitée par les réseaux sociaux, illustre à merveille la situation actuelle : Valls qui devient Premier ministre après un échec fracassant pour le Parti socialiste aux élections municipales.

 « Cette image illustre l’importance des archives », explique son auteur, Thomas Coex. « Une photo qui a l’air périmée peut conserver de la valeur même des années après. Elle peut connaître une nouvelle vie, servir à illustrer de façon parfaite des événements dans un tout autre contexte. »

(Photo: AFP / Thomas Coex)


Lire la suite...


Arrestation d'une manifestante à Caracas, le 13 mars 2014 (AFP / Leo Ramirez)

« Les arrestations se font de façon extrêmement rapide », raconte Leo Ramirez, photographe à Caracas. «On a presque du mal à se rendre compte qu'elles ont lieu. Les manifestants et les policiers s'affrontent, et au milieu des jets d'eau et des gaz lacrymogènes surgissent tout à coup une cinquantaine de motos lancées à pleine vitesse. Les deux policiers montés dessus traquent les protestataires qui s'enfuient à toutes jambes, mais ne sont généralement pas assez rapides pour échapper à leur capture.»

(Photo: AFP / Leo Ramirez)


Lire la suite...


Un agent anti-émeutes pose dans le salon d'honneur du siège de la police de choc de Rio de Janeiro, le 26 février 2014 (AFP / Yasuyoshi Chiba)

Un agent anti-émeutes brésilien pose dans le salon d'honneur du siège de la police de choc de Rio de Janeiro. L'étrange image de ce chevalier des temps modernes, bardé de son armure de dix kilos en plein été tropical, a eu un grand succès dans les médias et sur les réseaux sociaux. Son auteur, le photographe Yasuyoshi Chiba, raconte comment il l'a prise.


Lire la suite...


Les quinze femmes politiques photographiées par Joël Saget (AFP / Joël Saget)

« Réaliser un bon portrait d’homme politique, c’est saisir le moment souvent très bref où le sujet relâche le contrôle de son apparence et, par un éclair dans les yeux, un éclat de rire ou encore une main passée dans ses cheveux, lève un coin de voile sur son authenticité humaine », explique Joël Saget, photographe de l'AFP basé à Paris. «On parvient ainsi à éviter l'image aseptisée et souvent désuète que tentent d'imposer les experts en communication ».

«Dans le cas d’une femme politique, il faut prendre en compte un paramètre supplémentaire : très souvent, elle redoute d’être réduite à son image physique. Surtout si elle est jolie... »


Lire la suite...


A Caracas, le 16 janvier 2014 (AFP / Leo Ramírez)

Caracas, comme la plupart des villes du Venezuela, est pleine de regards d'Hugo Chávez: sur les murs, sur les T-shirts, sur les voitures, au bord des routes et dans les stades de baseball...

« Un an après la mort de celui qui gouverna le pays de 1999 à 2013, cette image rappelle que Chávez reste présent au Venezuela à travers son regard, que cela plaise ou non », raconte Leo Ramírez, auteur d'une série d'images qu'il a intitulé "Les yeux qui te regardent". « Ses yeux, présents à tous les coins de rue, semblent contrôler tout ce qui se passe dans le pays. »

Lire la suite...


Dans un camp de réfugiés afghans de la banlieue d'Islamabad, le 10 février 2014 (AFP / Nicolas Asfouri)

« En route vers Kaboul, je me suis arrêté deux jours à Islamabad, début février », écrit Nicolas Asfouri, photojournaliste de l'AFP basé à Bangkok. « Le Pakistan accueille 1,6 million de réfugiés Afghans. C’est la plus grande population de déplacés du monde. Certains sont ici depuis l’ère soviétique. Je me suis dit qu’une série sur les enfants afghans du Pakistan, dont beaucoup sont nés ici et n’ont jamais connu leur pays d’origine, serait une bonne entrée en matière avant une mission d’un mois en Afghanistan. »


Lire la suite...


Des manifestants prennent feu pendant des affrontements avec la police à Kiev, le 20 février 2014 (AFP / Bülent Kilic)

Sur une barricade place Maïdan à Kiev, plusieurs manifestants prennent feu. Brûlent-ils à cause de leurs propres cocktails molotov? Ou bien ont-ils été atteints par des engins lancés par la police? Le photographe de l’AFP Bülent Kilic, auteur de cette image, raconte ce qu'il a vu. La capitale ukrainienne est le théâtre de scènes de guerre civile, avec des dizaines de morts et de blessés.


Lire la suite...


Affrontements dans le centre de Kiev, le 22 janvier 2014 (AFP / Vasily Maximov)

Des manifestants lancent des cocktails molotov et des pavés sur les policiers anti-émeutes dans le centre de Kiev, le 22 janvier 2014. Des semaines de mobilisation de plus en plus radicale ont transformé la capitale ukrainienne en paysage dévasté et inquiétant. « Ce qui rend ces photos si fortes », raconte Vasily Maximov, l'auteur de cette image, «c'est le feu et la fumée, qui créent une atmosphère que je n'avais jamais vue, aussi noire, d'une beauté surréaliste. »


Lire la suite...


Des civils fuient les violences en traversant le Nil près de Bor, au Soudan du Sud (AFP / Nichole Sobecki)

Epuisés, ayant tout perdu, des milliers d'habitants de Bor, au Soudan du Sud, traversent le Nil Blanc pour fuir les sanglants combats qui font rage, de l'autre côté du fleuve, entre la rébellion et les forces gouvernementales. Il y a moins de trois ans, la naissance de cette nouvelle nation après des décennies de guerre civile avait soulevé d'immenses espoirs, se souvient la journaliste Nichole Sobecki, qui avait assisté aux cérémonies de l'indépendance. Mais aujourd'hui, la situation a basculé à nouveau dans la violence et le désespoir.

(Photo: AFP / Nichole Sobecki)


Lire la suite...


Un enfant traumatisé après la mort de son frère, tué par balles près de l'aéroport de Bangui le 23 décembre 2013 (AFP / Miguel Medina)

Des passants et des militaires français tentent de calmer un enfant traumatisé par la mort de son frère, tué par balles dans un affrontement près de l'aéroport de Bangui le 23 décembre 2013. L'auteur de cette image, le photographe de l'AFP Miguel Medina, a passé trois semaines en Centrafrique, pays ravagé par de sanglants affrontements entre Chrétiens et Musulmans. Il raconte ici sa mission au cours de laquelle, accompagné par un ancien joueur de basket-ball de la sélection nationale devenu « fixeur » pour journalistes, il a été le témoin direct de la tragédie qui frappe ce pays.


Lire la suite...


Dans un complexe résidentiel de Hong Kong, le 2 janvier 2014 (AFP / Alex Ogle)

Quatre immeubles résidentiels parfaitement symétriques, à Hong Kong, forment comme un immense télescope carré pointé droit vers le ciel. Une image parfaite pour illustrer la frénésie immobilière dans l'ancienne colonie britannique, où les prix des logements flambent à cause des acheteurs venus massivement de Chine continentale, explique son auteur, le photographe Alex Ogle.


Lire la suite...


Dans la prison de Tacumbú, au Paraguay, le 13 décembre 2013 (AFP / Norberto Duarte)

« Grâce à la foi, vous serez libres », proclame le slogan peint au-dessus de la porte de cette sinistre cellule. Nous sommes dans la prison de Tacumbú, la plus surpeuplée et la plus violente du Paraguay. Les reporters ne sont que rarement autorités à y pénétrer mais, profitant d'une remise de diplômes à des détenus par le président de la République, le photographe Norberto Duarte a pu détourner son objectif de la cérémonie officielle et le braquer vers les détenus qui s'entassent dans des conditions effroyables.

« Cette image m’a semblée parfaite », écrit-il, «en raison de la contradiction flagrante entre le slogan et la réalité de cet instant, avec tous ces prisonniers qui s’efforçaient de libérer au moins leur regard… »


Lire la suite...


Un enfant blessé à coups de machette à l'hôpital pédiatrique de Bangui, le 18 décembre 2013 (AFP / Fred Dufour)

Dans un hôpital de Bangui, le photographe de l’AFP Fred Dufour tombe sur ce petit garçon, blessé à coups de machette. Il est l’une des victimes des terribles violences entre chrétiens et musulmans qui ensanglantent la Centrafrique depuis début décembre.

« Ce petit garçon que je ne connais pas, dont je ne sais même pas le prénom, vient de me donner un moment de sa vie, une vie déjà si fragile, si triste », écrit Fred Dufour. « Il résume, à lui seul, ce qu’on fait à son peuple tout entier ».


Lire la suite...

- page 1 de 7