Making-of / les coulisses de l'info

Derrière l'image

Réfugiés au camp de Kibeho, au sud-ouest du Rwanda, le 24 avril 1995 (AFP / Alexander Joe)
AFP / Alexander Joe

Couvrir un génocide


« Kigali, 11 avril 1994. Je vois des soldats rwandais achever des blessés à l'hôpital. A la baïonnette. Deux jeunes gens, tués sur un tas de cadavres déjà empilés pèle-mêle dans la cour. La morgue déborde... »

Annie Thomas, alors correspondante en Afrique de l'est basée à Nairobi, a couvert pour l'AFP le génocide au Rwanda. Elle est l'une des rares journalistes à être restée sur place pendant la quasi-totalité de la durée des événements. Vingt ans après, elle témoigne de l'horreur qu'elle a vécu, mais aussi de ses doutes professionnels.


Lire la suite...

A la une

Aux Iles Eparses, quatrième épisode

mardi 15 avril 2014 - DossiersAux Iles Eparses


Lever des couleurs sur Juan de Nova (AFP / Sophie Lautier)

Pendant douze jours, la journaliste Sophie Lautier, qui couvre la France d'outre-mer pour l'AFP, suit une tournée de ravitaillement du navire Marion Dufresne dans les Iles Eparses, confettis de France autour de Madagascar sur lesquels ne vivent qu'une poignée de militaires et de scientifiques, et tient son journal de bord.

Quatrième épisode: après avoir longé doucement les côtes de Mayotte, le navire arrive à Juan de Nova. Rarement île aura présenté deux visages aussi différents, tel Janus, l'un souriant, l'autre grimaçant...

(Photo: AFP / Sophie Lautier)


Lire la suite...

Aux Iles Eparses, troisième épisode

lundi 14 avril 2014 - DossiersAux Iles Eparses


Tortue verte à la Grande Glorieuse (AFP / Sophie Lautier)

Pendant douze jours, la journaliste Sophie Lautier, qui couvre la France d'outre-mer pour l'AFP, suit une tournée de ravitaillement du navire Marion Dufresne dans les Iles Eparses, confettis de France autour de Madagascar sur lesquels ne vivent qu'une poignée de militaires et de scientifiques, et tient son journal de bord.

Troisième épisode: sur l'île de Grande Glorieuse, rencontre avec une tortue marine égarée et avec un légionnaire, et visite d'une impressionnante cathédrale végétale.

(Photo: AFP / Sophie Lautier)


Lire la suite...

Le prêtre au cœur immense

vendredi 11 avril 2014 - Témoignages


Le prêtre catholique Frans van der Lugt à Homs, le 2 février 2014 (AFP / Mohammed Abu Hamza)

Le journaliste Karim Abou Merhi, du bureau de l’AFP à Beyrouth, retrace la personnalité exceptionnelle du père Frans van der Lugt, qui vient d’être assassiné à Homs. En février, Karim avait interviewé sur Skype cet apôtre de la paix et il avait été marqué par sa volonté inébranlable d’aider les gens autour de lui, et plus largement le peuple syrien, et par le sentiment d’espoir qui émanait de ses propos, en dépit de la situation dramatique qu’il vivait au quotidien.

(Photo: AFP / Mohammed Abu Hamza)

Lire la suite...

Aux Iles Eparses, deuxième épisode

vendredi 11 avril 2014 - DossiersAux Iles Eparses


La Grande Glorieuse (AFP / Sophie Lautier)

Pendant douze jours, la journaliste Sophie Lautier, qui couvre la France d'outre-mer pour l'AFP, suit une tournée de ravitaillement du navire Marion Dufresne dans les Iles Eparses, confettis de France autour de Madagascar sur lesquels ne vivent qu'une poignée de militaires et de scientifiques, et tient son journal de bord.

Deuxième épisode: l'arrivée dans l'archipel des Glorieuses, seulement 7 kilomètres carrés de terres émergées mais plus grande aire marine protégée de France, qui tiennent leur nom de la révolution française des Trois Glorieuses de 1830.

(Photo: AFP / Sophie Lautier)


Lire la suite...

A la recherche du prophète

jeudi 10 avril 2014 - Témoignages


Le gourou TB Joshua, en décembre 2013 (AFP / Robert Leslie)

« T.B. Joshua est sans doute le plus connu des guérisseurs-prédicateurs du Nigeria», raconte Robert Leslie, reporter vidéo de l'AFP en mission à Lagos en décembre 2013. «Un faiseur de miracles en tout genre, la voix "accréditée" de Jésus-Christ et un personnage entouré de mystère. Depuis la banlieue de Lagos, où ils possèdent un hôtel ainsi qu’une méga-église, Joshua et ses disciples règnent sur un empire de la foi qui pèse plusieurs millions de dollars.»

«Tout un tas d’excellentes raisons pour demander une interview du prophète en personne.»

(Photo: AFP / Robert Leslie)


Lire la suite...

Aux Iles Eparses, premier épisode

jeudi 10 avril 2014 - DossiersAux Iles Eparses


Le Marion Dufresne vu depuis Tromelin, le 16 avril 2013 (AFP / Richard Bouhet)

Pendant douze jours, la journaliste de l'AFP Sophie Lautier, spécialiste de la France d'outre-mer, suit une tournée de ravitaillement du navire Marion Dufresne dans les Iles Eparses, confettis de France autour de Madagascar sur lesquels ne vivent qu'une poignée de militaires et de scientifiques, et tient son journal de bord sur le blog Making-of.

Premier épisode: dimanche 6 avril, le Marion Dufresne appareille de la Réunion et met le cap sur les îles Glorieuses, au nord de Mayotte. Dans le calme des eaux tropicales, le navire, taillé pour affronter les quarantièmes et cinquantièmes rugissants, fait étrangement figure de bateau de croisière...

(Photo: AFP / Richard Bouhet)


Lire la suite...

Photographe sans appareil au milieu du chaos

lundi 7 avril 2014 - Témoignages


Bateaux de pêche coulés par le tsunami à Iquique, le 2 avril 2014 (AFP / Aldo Solimano)

« Quand survient un tremblement de terre de magnitude 8,2 suivi d’une alerte au tsunami, que l’immeuble tangue et  craque de façon sinistre, on ne pense qu’à s’enfuir à toutes jambes sans demander son reste. Un appareil photo, c’est la dernière des choses qui vous vient à l’esprit. Du moins, jusqu’à ce qu’on arrive dans la rue et que les réflexes professionnels reprennent le dessus. Alors, l’appareil photo est le seul objet qu’on aimerait avoir emporté avec soi… »

Le 1er avril, le photographe Aldo Solimano est surpris chez lui par le violent séisme qui frappe la ville d'Iquique, dans le nord du Chili. Après avoir dévalé 21 étages à la hâte, il s'aperçoit qu'il a oublié son matériel photo dans son appartement, au sommet de l'immeuble qui menace de s'effondrer... Pour prendre les premières images de la catastrophe et les transmettre au reste du monde, il ne dispose que d'un téléphone portable dont la batterie affiche seulement 20% de charge...


Lire la suite...

Pour Abouzar

vendredi 4 avril 2014 - En bref


Abouzar Ahmad sourit sur son lit d'hôpital à Kaboul, le 28 mars 2014 (AFP / Edouard Guihaire)

La vie d'Abouzar Ahmad, pas encore trois ans, a basculé le jeudi 20 mars vers 20h30. Quatre tueurs talibans ont fait irruption dans le restaurant de l'hôtel Serena à Kaboul, où il se trouvait avec son père Sardar, sa mère Homaira, son frère Omar, 5 ans, et sa sœur Nilofar, 6 ans. Il sera le seul survivant de l'attaque au sein de la famille.

Abouzar était le fils de Sardar Ahmad, pilier depuis plus de dix ans du bureau de l'Agence France-Presse en Afghanistan. Au milieu de la tragédie, sa survie miraculeuse a redonné de l'espoir à beaucoup. L'AFP a décidé de créer un dispositif permettant à tous ceux qui le souhaitent de verser une contribution, qui permettra d'aider au mieux Abouzar dans sa nouvelle vie.

(Photo: AFP / Edouard Guihaire)


Lire la suite...

- page 1 de 22